Les postes de Hauts représentants francophones sont "ouverts à tous"

06/06/13 à 18:21 - Mise à jour à 18:21

Source: Le Vif

(Belga) Les trois postes de Hauts représentants de Wallonie-Bruxelles International (WBI), le service extérieur commun à la Région wallonne et à la Fédération, feront l'objet d'un appel à candidatures pour Genève, New York et Mumbaï (Bombay), ont décidé jeudi les deux gouvernements.

A Genève, le Haut représentant sera chargé des droits fondamentaux, de la société de l'information et de l'économie numérique. A New York, siège de l'ONU, il prendra en charge le multilatéral, et à Mumbaï les pays émergents: les BRICs (pour Brésil, Russie, Inde et Chine) ainsi que ceux qu'il est convenu d'appeler les "Prochains Treize", disposant d'un potentiel suffisant pour suivre les BRICs (Mexique, Turquie, Indonésie, Iran, Afrique du sud, Argentine, Thaïlande Malaisie, Nigeria, Philippines, Ukraine, Egypte et Vietnam). Les commissions de sélection seront composées de dix membres, répartis de manière paritaire entre représentants de l'autorité publique et experts externes (représentants du Conseil économique et social de Wallonie, des Affaires étrangères, académiques, personnalités "compétentes"), a précisé le ministre-président Rudy Demotte. Elles établiront un classement des candidats "qui conviennent" et le soumettront aux gouvernements, dès lors "amenés à suivre ce classement", selon M. Demotte. Il parle de procédure "objective et impartiale", après les critiques de l'opposition MR disant craindre une politisation des désignations. Les Hauts représentants seront engagés pour une mission limitée au terme de laquelle sera mis fin au contrat. Ils défendront, six mois après leur désignation, leur vision de cette mission devant les parlements régional et communautaire et seront évalués à mi-parcours par le gouvernement, qui pourra alors décider du maintien ou non de ces missions spéciales. (Belga)

Nos partenaires