Les élèves "ingérables" sont relégués dans le spécialisé

17/05/13 à 07:43 - Mise à jour à 07:43

Source: Le Vif

(Belga) Les élèves "ingérables" sont de plus en plus souvent réorientés vers l'enseignement spécialisé, même quand ils ne présentent pas de handicap particulier, rapporte La Libre vendredi.

Selon le collectif associatif Marguerite, le nombre d'élèves intégré dans le spécialisé s'est accru de 24% en 15 ans dans l'enseignement fondamental et de 20% au niveau secondaire. Sont envoyés dans l'enseignement spécialisé des enfants -majoritairement des garçons- que l'enseignant n'arrive plus à gérer. Souvent issus de familles modestes, "ces enfants ne parlent pas le français à la maison, n'ont pas été scolarisés très tôt en maternelle et ne sont pas mis en contexte avec les codes de l'école", explique JEan-Pierre Coenen, président de la Ligue des droits de l'enfant. Les enfants sont orientés vers le spécialisé de type 3 (troubles du comportement et/ou de la personnalité) ou de type 8 (troubles instrumentaux et de l'apprentissage). Or, ces choix, parfois posés dès le primaire, ne sont pas anodins pour la suite de la scolarité de l'enfant: les élèves de l'enseignement spécialisé reviennent rarement dans l'enseignement ordinaire et, quand ils le font, ils sont une majorité à être cantonnés à des filières techniques ou professionnelles. (Belga)

Nos partenaires