Léonardo Visconti coupable de l'assassinat de son épouse

17/03/14 à 16:01 - Mise à jour à 16:01

Source: Le Vif

(Belga) Après quatre heures de délibération et de motivation de leur décision, les jurés de la cour d'assises de Liège ont déclaré lundi Léonardo Visconti coupable de l'assassinat de son épouse. L'arrêt sur la peine est attendu lundi en fin d'après-midi.

Léonardo Visconti coupable de l'assassinat de son épouse

Léonardo Visconti, un Tongrois de 58 ans, avait frappé et étranglé Marina Nulens le 20 novembre 2011 dans leur domicile de Koninksem. La victime, une enseignante de 51 ans, était également la présidente de la section féminine de l'Open VLD à Tongres. Léonardo Visconti prétendait qu'il ne se souvenait pas de l'entièreté de la scène lors de laquelle il avait tué son épouse. Il affirmait avoir été victime d'un "trou noir" et ne plus se souvenir d'avoir utilisé des colliers de type Colson pour étrangler Marina Nulens. Lors des débats, ses avocats, Mes de Fabribeckers et Partoens, avaient plaidé un acte commis sous la contrainte irrésistible. Les conseils de l'accusé prétendaient que leur client avait été emporté par une force à laquelle il n'avait pu résister. Dans ce cas de figure, l'accusé aurait fait l'objet d'un acquittement. Mais les jurés n'ont pas suivi cette version. Ils ont relevé que Léonardo Visconti se souvenait de plusieurs événements de la soirée, dont le refus de son épouse d'entretenir des relations intimes. Le jury a également souligné que les conclusions médicolégales faisaient état de coups bien plus violents que ceux que Léonardo Visconti a admis avoir porté. Ils ont également tenu compte de la préméditation des faits, en soulignant que l'accusé avait utilisé des colliers de serrage qu'il a pris le temps d'assembler avant la scène. Bien avant de commettre les faits, il avait aussi annoncé à plusieurs personnes qu'il tuerait son épouse si celle-ci devait décider de le quitter. (Belga)

Nos partenaires