Le SPF Santé publique lance une nouvelle campagne contre les somnifères et les calmants

20/02/14 à 11:36 - Mise à jour à 11:36

Source: Le Vif

(Belga) Le SPF Santé publique se mobilise pour endiguer la surconsommation de somnifères et de calmants. Il lance une nouvelle campagne pour informer davantage le grand public des risques liés à un usage inadéquat de ces produits dans le traitement de l'anxiété, du stress et des troubles du sommeil, a-t-il indiqué jeudi dans un communiqué.

Le SPF Santé publique lance une nouvelle campagne contre les somnifères et les calmants

L'enquête de santé publiée en 2010 a révélé que, chez les plus de 15 ans, un Belge sur 12 avait pris un calmant au cours des deux semaines précédant l'enquête. Environ 1 Belge sur 10 avait pris un somnifère, rappelle le SPF. "Le risque d'accoutumance ou de dépendance aux somnifères et calmants est important. Ces médicaments peuvent provoquer des troubles de la mémoire ou de la concentration ou encore masquer une dépression. Chez les patients âgés, les somnifères représentent un risque accru de chutes lorsqu'ils doivent se lever la nuit. Ces médicaments ne sont utiles qu'en cas de problèmes graves ou quand les traitements habituels ne suffisent pas, après avis du médecin ou du pharmacien", poursuit le SPF dans son communiqué. Après avoir observé les retombées positives d'une campagne menée en 2009 sur l'usage de somnifères et de calmants délivrés en pharmacie, les autorités remettent le couvert. La campagne 2014 a pour slogan "Somnifères et calmants, réfléchissez avant de consommer - Parlez en à votre médecin ou votre pharmacien". Plus d'informations sur les sites www.somniferesetcalmants.be et www.sante.belgique.be/benzo. (Belga)

Nos partenaires