Le réseau "100 ans au Féminin Pluriel" sensibilise au choix d'études

06/03/13 à 13:11 - Mise à jour à 13:11

Source: Le Vif

(Belga) A deux jours de la journée internationale de la femme, le réseau "100 ans au Féminin Pluriel" a lancé mercredi à Erpent (Namur) une année de sensibilisation au choix d'études, "Si j'étais un mec, je serais...", en présence d'Eliane Tillieux, ministre wallonne de l'Egalité des chances, et de Baudouin Sohier, échevin namurois de l'Egalité des chances.

En Belgique, le génie civil emploie 7,4% de femmes, l'informatique 19,1% et la télécommunication 29% tandis que les activités médico-sociales et sociales emploient 84,5% de travailleuses et les activités des ménages 91,6%. "Il s'agit de la ségrégation horizontale du marché du travail. Pourquoi, des décennies après l'introduction de la mixité dans le secondaire et l'entrée massive des filles à l'université, où elles sont majoritaires, certains métiers continuent-ils à être choisis majoritairemnet par des garçons? On conseillera à une fille forte en maths de devenir prof et à un garçon de devenir ingénieur", remarque le réseau. Pour l'association, aider à un choix d'études et à une orientation moins stéréotypés est une manière de lutter contre la précarisation et la pauvreté, et contre la pénurie de certains métiers. Dans le cadre de cette campagne, le réseau organise une demi-journée "Filles et Choix d'Etudes" le 17 mars à l'Université de Namur. (MUA)

Nos partenaires