Le projet Gare-Casernes doit changer le visage de Namur à l'horizon 2020

10/03/14 à 17:35 - Mise à jour à 17:35

Source: Le Vif

(Belga) Le bourgmestre de Namur, Maxime Prévot, et l'échevin de l'Aménagement du territoire, Arnaud Gavroy, ont présenté lundi les différentes étapes pour l'aménagement du grand projet urbain qui englobera le quartier de la gare et celui des Casernes à Namur. C'est l'aboutissement d'un travail entamé en 2008. Les premières concrétisations commenceront cette année et le reste s'étalera sur les dix prochaines années. Vu l'importance du projet, dont le budget avoisine les 75 millions d'euros, la ville a misé sur une communication de grande ampleur alliant pédagogie et transparence.

La ville de Namur a annoncé qu'elle avait les leviers, les financements et les partenaires (SNCB, TEC, Service public de Wallonie) pour reconfigurer le nord de ce qu'on appelle la Corbeille, à Namur. La volonté est de proposer un aménagement global avec une stratégie végétale (préservation d'un maximum d'espaces verts et plantation de 300 arbres), une stratégie de mobilité et de stationnement, une stratégie liée aux aménagements urbains, au mobilier et aux éclairages (qualité, durabilité et esthétisme des matériaux) et une stratégie qui portera une attention particulière à l'embellissement des ponts, selon Arnaud Gavroy. L'échevin et le bourgmestre ont passé en revue ce qu'ils appellent l'étude Ponts-Ponts, c'est-à-dire l'étude urbanistique et paysagère entre les ponts d'Heuvy, de Louvain et des Ardennes en passant notamment par l'avenue des Combattants, le boulevard Mélot, la place de la Station ou encore le boulevard Cauchy. Tout cela sera complètement réaménagé et embelli. Les citoyens pourront suivre les avancées sur le nouveau site www.namurreprendvie.be et donner leur avis dans le cadre des enquêtes publiques tout au long des procédures. Pour permettre au public de comprendre le projet global, un prospectus explicatif de huit pages sera bientôt distribué dans les boîtes aux lettres. Par ailleurs, des bâches sont étalées sur des façades, des cubes pédagogiques sont installés aux Jardins du Mayeur et à la gare, des films pédagogiques seront diffusés, des affiches seront placardées et des flyers d'informations seront distribués aux commerçants. Jusqu'au 2 juin, un bus TEC arborera le logo du projet pour en faire connaître son identité visuelle et son site internet. (Belga)

Nos partenaires