Le président du CPAS de Namur rabote son salaire

04/11/13 à 08:17 - Mise à jour à 08:17

Source: Le Vif

(Belga) Le président du CPAS de Namur Philippe Defeyt a demandé ce week-end à son institution de raboter de 20% son indemnité présidentielle, affirmant par ce geste son souci de cohésion sociale, rapporte lundi L'Avenir.

Le président du CPAS de Namur rabote son salaire

"Les plus favorisés se rendent-ils compte de ce que peuvent vivre d'autres? La richesse se compose du capital économique, du capital humain, du capital écologique. Mais on oublie souvent le capital social, le lien de confiance entre les citoyens et leurs représentants. Tout indique qu'il se dégrade", explique l'économiste et ancien secrétaire fédéral d'Ecolo. Philippe Defeyt devrait donc gagner dès décembre 7.500 euros bruts par mois, la moitié en net, moins 400 euros versés au parti. L'homme, âgé de 60 ans, n'a plus d'enfants à charge, sa maison est payée et il affirme ne pas avoir de goût de luxe. Il a fixé à 20% cette réduction en se fondant sur le "principe coopératif" d'une tension d'un à trois entre les salaires. "J'ai pris le salaire le plus bas du CPAS avec le même niveau d'ancienneté et j'ai multiplié par trois". Philippe Defeyt est conscient qu'un tel geste individuel ne remplacera jamais l'action collective mais estime qu'un petit effort de 10% des plus aisés pourrait apaiser une société sous tension. (Belga)

Nos partenaires