Le parquet conclut un accord de coopération avec la Moldavie contre les bandes itinérantes

15/11/12 à 15:39 - Mise à jour à 15:39

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet fédéral a signé jeudi un accord de coopération avec la Moldavie dans le cadre de la lutte contre les bandes de malfaiteurs itinérantes. Selon le procureur fédéral, Johan Delmulle, de tels accords déjà conclus avec la Serbie, la Roumanie et l'Albanie ont démontré leur utilité.

Le parquet coopère désormais avec les quatre pays les plus importants dans la lutte contre les bandes d'auteurs itinérantes. Dans chaque pays, un magistrat de référence a été désigné pour traiter plus étroitement avec notre pays. Selon M. Delmulle, c'est tout sauf une formalité. "Récemment, nous avons voulu opérer une écoute téléphonique en Belgique et en Roumanie. Eh bien, cette écoute a pu être réalisée plus rapidement à l'étranger. Dans les deux heures, on a pu avoir accès aux lignes visées en Roumanie." Solliciter la collaboration d'un parquet étranger lorsqu'il n'existe pas d'accord revient à lancer une bouteille à la mer. "Nous avons à présent des contacts directs dans les quatre pays de l'ancien bloc de l'Est", a indiqué M. Delmulle. "Nous pouvons donc par exemple faire saisir des maisons à l'étranger au lieu de prononcer des peines avec sursis, qui ne seront quand même pas purgées." Au cours du 1er semestre, 289 dossiers ont été ouverts en Belgique concernant des bandes itinérantes. La plupart des faits ont trait à des cambriolages, principalement dans des maisons, mais aussi dans des entreprises et des magasins. "Ces faits affectent directement le sentiment de sécurité des citoyens", a commenté la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom. "C'est pourquoi il est important que nous luttions efficacement contre ce phénomène." L'ambassadeur de Moldavie en Belgique, Mihai Gribincea, considère cet accord comme un pas important vers l'accession de son pays à l'UE. (KWO)

Nos partenaires