Le nombre de bénéficiaires du revenu d'intégration sociale a augmenté après la crise

31/01/14 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Le Vif

(Belga) Le nombre de personnes bénéficiant du revenu d'intégration sociale (RIS) durant les huit premiers mois de 2013 a augmenté de 3,1% par rapport à l'ensemble de l'année 2012, selon les derniers chiffres présentés vendredi par le Service public fédéral de programmation (SPP) Intégration Sociale. Le nombre de bénéficiaires augmente aussi par rapport à avant la crise, puisque le taux d'augmentation annuel moyen était respectivement de 9,8% et de 4,8% en 2009 et 2010, contre 2,3% en 2008, souligne le SPP.

En 2012, le nombre moyen de bénéficiaires du RIS était de 95.352 personnes, alors que pour les huit premiers mois de 2013, ce nombre moyen est déjà supérieur à 98.000. Cela représente un tiers de plus qu'il y a dix ans. Après une légère stabilisation en 2011 et 2012, le nombre de bénéficiaires augmente donc plus rapidement. Ce phénomène peut s'expliquer d'une part par "l'impact de la crise" et, d'autre part, par le "changement du marché du travail". Les personnes les plus touchées par la crise son les jeunes âgés de 18 à 24 ans. Le pourcentage de ceux qui bénéficient du RIS a augmenté de 5,8%, contre une augmentation moyenne générale de 3,1% des bénéficiaires entre 2012 et 2013. Au total, un tiers des bénéficiaire du revenu sont des jeunes, alors qu'ils ne représentent que 10% de la population. Cette augmentation, après deux années de stabilisation, est aussi attribuée à d'autres facteurs, comme le transfert de plusieurs bénéficiaires du chômage vers un RIS. "La Belgique a dans un premier temps bien traversé la crise, notamment grâce à des mesures comme le chômage temporaire. Cependant, nous constatons que ce service se transforme souvent en chômage permanent", ajoute le SPP. (Belga)

Nos partenaires