Le guide suprême iranien remet en doute l'Holocauste

21/03/14 à 10:10 - Mise à jour à 10:10

Source: Le Vif

(Belga) Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a exprimé vendredi ses doutes sur l'existence et la dimension de l'Holocauste, dénonçant des "lignes rouges" de l'Occident sur la liberté d'expression.

Le guide suprême iranien remet en doute l'Holocauste

"Les pays qui prétendent être libres ont des lignes rouges et sont très fermes pour les défendre. Dans les pays européens, personne n'ose parler de l'Holocauste (...) dont on ne sait pas s'il a été réel ou non et, s'il l'a été, comment cela s'est passé", a-t-il affirmé à l'occasion du Nouvel an iranien. Le guide suprême s'exprimait à Machhad, une des principales villes saintes de l'Iran, appelant notamment à la "résistance" face à "l'invasion culturelle" de l'Occident, notamment concernant le principe de la liberté d'expression. "Mettre en doute l'Holocauste est considéré comme une grande faute, ils l'empêchent, arrêtent la personne et la poursuivent en justice et prétendent être libres", a-t-il ajouté, lançant: "Et ils attendent de nous de ne pas défendre nos lignes rouges en terme de croyances et de valeurs révolutionnaires?" L'Iran ne reconnaît pas Israël et certains de ses dirigeants appellent régulièrement à sa disparition. Mais, contrairement à son prédécesseur, Mahmoud Ahmadinejad, qui avait qualifié l'Holocauste de "mythe", le nouveau président iranien Hassan Rohani a condamné "le massacre des Juifs par les nazis". En février, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif avait affirmé que l'extermination des Juifs sous le régime nazi avait été "une cruelle tragédie funeste qui ne doit plus jamais se reproduire". (Belga)

Nos partenaires