La Semaine du Rythme Cardiaque sensibilise contre les risques de fibrillation auriculaire

20/04/13 à 11:44 - Mise à jour à 11:44

Source: Le Vif

(Belga) La quatrième édition de la Semaine du Rythme Cardiaque aura lieu du lundi 22 avril au vendredi 26 avril, signale la Belgian Heart Rythm Association (BeHRA). Sous le slogan "Et si mon coeur perdait son rythme...", la campagne vise à sensibiliser les Belges au risque de fibrillation auriculaire (FA), le trouble cardiaque le plus fréquent qui consiste en un battement irrégulier. L'an passé, 21.586 patients ont passé le test dans un des 89 centres hospitaliers participants.

Au-delà de 40 ans, un adulte belge sur quatre présentera un jour une fibrillation auriculaire, indique la BeHRA. Il y a environ 150.000 patients souffrant de FA en Belgique, un chiffre en augmentation constante qui devrait doubler d'ici 2050. "C'est notamment le mode de vie plus sédentaire qui en est la cause", explique le docteur Peter Goethals, cardiologue aux cliniques Saint-Jean à Bruxelles. Au niveau mondial, le nombre d'hospitalisations dues à la FA a augmenté de 60% au niveau mondial ces vingt dernières années. Ces données expliquent pourquoi il est nécessaire de mener des campagnes de sensibilisation comme la Semaine du Rythme Cardiaque. "Le problème est que ce sont des gens qui ne posent pas forcément problème qui viennent faire le test de dépistage", explique le docteur Goethals. Seulement 1,5 à 2% des tests opérés lors de la Semaine s'avèrent positifs, ce qui est en dessous du taux pour la population générale. "C'est donc à nous d'aller vers le patient", explique le docteur Goethals. La BeHRA ajoute que un accident vasculaire cérébral sur six est dû à une fibrillation auriculaire. La liste des hôpitaux participants à la Semaine ainsi qu'un calculateur de risque en ligne sont disponibles sur le site www.monrythmecardiaque.be. (Belga)

Nos partenaires