La Scientologie infiltre les milieux belgo-congolais

17/01/13 à 07:35 - Mise à jour à 07:35

Source: Le Vif

(Belga) L'Eglise de scientologie a pour objectif d'étendre ses activités au Congo à partir de Bruxelles, selon un rapport de la Sûreté de l'Etat dont ont pu prendre connaissance La Dernière Heure et Het Laatste Nieuws. Selon ce rapport, Bertin Mampaka (cdH), vice-président du Parlement bruxellois et conseiller communal à la ville de Bruxelles, ainsi que Justine Kasa-Vubu, fille de l'ancien président congolais Joseph Kasa-Vubu, en font partie.

La Scientologie infiltre les milieux belgo-congolais

L'Eglise souhaiterait favoriser "l'ascension politique" de M. Mampaka et encourager le "retour" de Mme Kasa-Vubu sur la scène politique congolaise. Pour ce faire, elle mettrait à leur disposition des moyens financiers, humains et techniques. La Fondation Kasa-Vubu servirait de réceptacle pour toutes ces aides, selon les journaux. Bertin Mamapaka a néanmoins répondu catégoriquement qu'il ne "connaît personne appartenant à la scientologie". Un témoignage repris dans le rapport parle par ailleurs de Bruxelles, l'endroit "d'où tout est possible", rapporte le quotidien francophone. Selon la Sûreté, la scientologie a placé le Congo au centre de sa stratégie d'expansion en Afrique. Elle souhaiterait ainsi s'étendre vers la Zambie et l'Angola. Le mouvement religieux voudrait également apporter son soutien au M23, groupe rebelle soutenu par le Rwanda à la base de graves déstabilisation dans l'est du Congo. Des cadres bruxellois de la scientologie ont eu des contacts avec des personnalités rwandaises. Ces dernières auraient pour mission de convaincre les Belgo-Congolais influents de "promouvoir" la cause du M23. (MUA)

Nos partenaires