La police de Bruxelles conteste toute violence commise sur un adolescent

16/12/13 à 14:22 - Mise à jour à 14:22

Source: Le Vif

(Belga) La police de la zone Bruxelles Capitale-Ixelles a rejeté lundi les accusations de violences commises par des policiers sur un adolescent de 14 ans, le 5 décembre dernier. Selon une information rapportée par la RTBF, l'adolescent aurait été frappé après son interpellation par des policiers de la zone Bruxelles Capitale-Ixelles, au commissariat du Marché au Charbon.

La police de Bruxelles conteste toute violence commise sur un adolescent

"Quatre jeunes qui s'enfuyaient d'un garage souterrain de la police après s'y être introduits ont été interpellés le 5 décembre dernier", a indiqué Christian De Coninck, porte-parole de la zone de police. "Les policiers ont remarqué qu'ils avaient les yeux rougis. L'un d'eux, le plaignant, avait le visage enflé côté gauche et a refusé d'expliquer l'origine de sa blessure et de décliner son identité. Les autres jeunes ont également refusé de donner leur carte d'identité. Le plaignant et un autre individu ont ensuite donné de faux noms, adresses et numéros de gsm à plusieurs reprises." Le plaignant a finalement donné le numéro de gsm de sa mère, qui s'est rendue au commissariat, précise encore le porte-parole. "Il lui a aussitôt dit qu'il avait été frappé par des policiers et sa mère a porté plainte pour coups et blessures. La plainte a été transmise au parquet de Bruxelles et une enquête interne a été ouverte." Si la plainte s'avère non fondée, la zone de police se constituera partie civile. (Belga)

Nos partenaires