La mauvaise récolte de pommes fait grimper les prix

09/10/12 à 19:16 - Mise à jour à 19:16

Source: Le Vif

(Belga) La Belgique a enregistré une mauvaise récolte de pommes cette année, a indiqué Olivier Warnier, responsable du Centre Fruitier Wallon (CEF), à l'agence Belga. Les prix ont donc augmenté d'environ 30%. Mais cette hausse pourrait ne pas durer.

Les mauvaises conditions climatiques de cette année, particulièrement le gel et le vent, ont fait chuter la récolte de pommes de 30% en Belgique, comme dans ses pays voisins. "La fleur du pommier est sensible au gel", explique Olivier Warnier. "Si elle gèle, il n'y a donc pas de fruit. Et la floraison des pommiers a été balayée par le froid cette année, en avril et en mai." D'après les statistiques du CEF, 25 à 65% des fleurs ont été détruites en 2012, en fonction de la variété du pommier ou de la situation géographique de la culture. La mauvaise récolte s'explique également par une baisse du transfert de pollen, continue Olivier Warnier. "Les insectes, surtout les abeilles, permettent de polliniser les fleurs des pommiers. Mais en cas de pluie ou de froid, les insectes ne volent pas." Cette mauvaise récolte a donc engendré une hausse du prix des pommes, environ 30% plus chères que l'année dernière. "Mais cela peut encore évoluer, selon l'offre et la demande", tempère Olivier Warnier. "La vente de pommes s'étale jusqu'au mois de juin. Et les prix peuvent chuter si on décide d'importer des pommes provenant des pays du sud." La Belgique produit généralement près de 300.000 tonnes de pommes, sur les neuf millions de tonnes annuelles en Europe. (FRED TANNEAU)

Nos partenaires