La loi sur les mines antipersonnel et celle sur les armes nommées pour une distinction

17/10/13 à 15:39 - Mise à jour à 15:39

Source: Le Vif

(Belga) La loi de 1995 relative aux mines antipersonnel et la nouvelle législation sur les armes de 2006 sont nommées pour le "Futur Policy Award 2013". Cette récompense, décernée par le World Future Council, a pour objectif cette année de consacrer une loi dans le domaine du désarmement. Les deux lois constituent, ensemble, l'un des sept nominés.

Le World Future Council est une organisation internationale fondée en 2008 et basée à Hambourg. Elle veut sensibiliser les gouvernants aux défis du futur et leur proposer des solutions. Cette année, le prix aura pour thème le désarmement. La Belgique est nommée pour sa loi relative aux mines antipersonnel du 9 mars 1995 qui en faisait le premier Etat au monde à bannir ce type d'armes. La législation renforcée contre les armes à feu est elle en vigueur depuis 2006. Elle avait été votée à la suite de la tuerie commise par le militant d'extrême droite Hans Van Themsche à Anvers. Parmi les autres nommés figurent notamment le Costa Rica pour sa loi abolissant l'armée en 1949, la Mongolie et la Nouvelle-Zélande pour leurs lois et traités bannissant les armes nucléaires ou encore l'Afrique du Sud et le Mozambique pour un traité de coopération visant à combattre les crimes. Le World Future Council organise le Future Policy Award en collaboration avec le bureau des affaires de désarmement de l'ONU (UNODA) et l'Union interparlementaire, une organisation regroupant des parlements d'Etats souverains. Le lauréat sera annoncé le 23 octobre au siège des Nations Unies à New York, au début de la semaine du désarmement. (Belga)

Nos partenaires