"La liaison à l'aéroport de Gosselies ne doit pas être une priorité", répète Navetteurs.be

18/07/13 à 09:48 - Mise à jour à 09:48

Source: Le Vif

(Belga) Alors que le plan pluriannuel d'investissement ferroviaire (PPI) pour la période 2013-2025 est sur le point d'être approuvé par le gouvernement wallon, l'association Navetteurs.be rappelle sa plus ferme opposition au projet de raccordement ferroviaire à l'aéroport de Gosselies. "Cette nouvelle desserte ne peut être une priorité alors que l'enveloppe disponible est limitée et que les fondamentaux du rail ne sont pas encore assurés", a réaffirmé l'association jeudi dans un communiqué.

"La liaison à l'aéroport de Gosselies ne doit pas être une priorité", répète Navetteurs.be

Le PPI représente un montant total de 26 milliards d'euros, dans lequel 2,5 milliards sont destinés à développer les projets spécifiques des trois Régions. Si la Flandre a déjà communiqué la liste de ses priorités dans le cadre de ce plan, il n'en va pas de même pour la Région wallonne. Le ministre-président Rudy Demotte a récemment indiqué au ministre fédéral des Entreprises publiques Jean-Pascal Labille que le gouvernement wallon n'avait pas encore établi la liste de ses projets prioritaires, parmi lesquels l'association Navetteurs.be craint de voir figurer la construction d'une liaison ferroviaire vers l'aéroport de Charleroi (Gosselies). La Région wallonne devrait disposer d'une enveloppe de 848 millions d'euros pour les investissements qu'elle tient à promouvoir. Or, le gouvernement wallon avait initialement établi 35 priorités dont le coût total dépasse largement ce montant. Selon la Libre Belgique, le coût de la desserte ferroviaire vers l'aéroport de Charleroi est estimé entre 500 et 600 millions d'euros, ce qui engloberait presque toute l'enveloppe que le PPI destine à la Région wallonne. "Etant donné que le budget est insuffisant, il appartient au gouvernement wallon de tout mettre en oeuvre pour privilégier l'intérêt général des usagers et ce, en mettant de côté les intérêts sous-régionaux tels que la liaison vers Gosselies", indique Navetteurs.be. L'association exhorte le gouvernement à ne pas inscrire le projet de liaison vers l'aéroport de Gosselies dans la liste des projets prioritaires wallons et à faire des choix qui servent une "politique ferroviaire réellement au service des voyageurs", c'est-à-dire qui veille à un financement des "fondamentaux du rail" tels que le maintien de la capacité, l'accueil des voyageurs, le matériel roulant, etc. Navetteurs.be avait déjà fait part de sa position au gouvernement en juin dernier. (Belga)

Nos partenaires