La FGTB réclame de nouvelles tranches d'imposition et un rééchelonnement de la dette belge

13/09/12 à 17:11 - Mise à jour à 17:11

Source: Le Vif

(Belga) A la veille de la manifestation que la FGTB organisera à Ixelles, l'aile wallonne du syndicat socialiste a avancé quelques revendications, dont celle d'une réforme de l'Impôt des Personnes Physiques (IPP) qui reviendrait sur des mesures prises lorsque Didier Reynders (MR) était ministre des Finances.

La FGTB wallonne propose de réinstaurer des tranches d'imposition supprimées par le gouvernement arc-en-ciel, associant libéraux, socialistes et écologistes, à savoir un prélèvement de 52,5 pc sur la tranche de revenus commençant à 8.000 euros bruts/mois et de 55 pc sur la tranche de revenus commençant à 10.000 euros bruts/mois. Un prélèvement de 65 pc serait en outre imposé sur la tranche de revenus commençant à 15.000 euros bruts/mois. Associée à la globalisation des revenus mobiliers, immobiliers et professionnels, la réforme rapporterait 5 milliards d'euros par an à l'Etat, a assuré le syndicat. La FGTB a avancé une autre piste pour procurer plus de revenus aux pouvoirs publics: un rééchelonnement de la dette publique belge. Ce genre de mesure ne vaut pas que pour des pays comme la Grèce, estime-t-elle. L'opération pourrait rapporter de 2 à 4 milliards d'euros à la Belgique. Au mois de novembre, le syndicat lancera une campagne de sensibilisation sur ce thème. La FGTB et les éditions Aden ont co-édité un ouvrage sur la question intitulé "Et si on arrêtait de payer". (MUA)

Nos partenaires