La CSC "pend" des chômeurs pour fustiger les mesures du gouvernement Di Rupo

28/02/14 à 12:26 - Mise à jour à 12:26

Source: Le Vif

(Belga) La CSC a organisé vendredi une "pendaison de chômeurs" devant le siège liégeois de l'Onem (Office national de l'Emploi). Une mise en scène qui vise à protester contre les mesures prises par le gouvernement Di Rupo en matière d'emploi.

La CSC "pend" des chômeurs pour fustiger les mesures du gouvernement Di Rupo

De nombreux militants CSC (200, selon le syndicat) étaient présents pour assister à la représentation 'Pendez-les haut et court' que l'organisation syndicale avait orchestré. Deux "chômeurs" ont été symboliquement pendus lors d'une mise en scène au cours de laquelle deux interlocuteurs, déguisés en Monica De Coninck et Elio Di Rupo, ont tenu des discours ironiques sur les mesures décidées par le gouvernement Papillon, sous les sifflets du public. La CSC entendait ainsi protester contre le durcissement des contrôles par l'Onem qui, selon elle, va aboutir à une sanction de 50.000 chômeurs en 2014, ainsi que contre la limitation des allocations de chômage dans le temps qui conduira à l'exclusion de 45.000 demandeurs d'emploi dès 2015. Autre grief: la dégressivité des allocations, "qui va appauvrir 150.000 chômeurs, dont 13.000 dans l'arrondissement de Liège-Huy-Waremme", selon le syndicat. Les représentants de la CSC ont également dénoncé les contrôles accrus des jeunes en stage d'insertion. Si Liège a été choisie pour cette action symbolique, c'est parce que la CSC estime que la ville sera l'une des plus touchées par les mesures du gouvernement Di Rupo, avec "25.000 Liégeois sanctionnés, exclus et appauvris". Le syndicat annonce que le spectacle sera organisé dans d'autres régions jusqu'en janvier 2015, "afin de dénoncer cette mesure durant la campagne électorale et lors des négociations". (Belga)

Nos partenaires