La communauté LGBT demande que la gestation pour autrui fasse l'objet d'une législation

06/05/14 à 21:44 - Mise à jour à 21:44

Source: Le Vif

(Belga) La communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) a rappelé mardi lors d'un forum politique réunissant l'ensemble des partis belges à Bruxelles qu'elle était notamment demandeuse d'une législation sur la gestation pour autrui (GPA). A l'approche des élections du 25 mai mais aussi de la Belgian Pride du 17 mai dans la capitale, la question des violences homophobes et celle de l'explosion des demandes d'asile liées à l'homosexualité et à l'identité de genre ont également été au centre des débats.

La communauté LGBT demande que la gestation pour autrui fasse l'objet d'une législation

"L'absence de législation sur la gestation pour autrui pose un double problème", selon François Massoz-Fouillien, porte-parole de la Rainbowhouse de Bruxelles, à l'initiative de ce forum. "Les mères porteuses ne sont pas protégées légalement. La GPA est en outre déjà une réalité aujourd'hui dans les faits. Mais elle ne se pratique que pour les couples hétérosexuels et non pour les couples homosexuels." La communauté LGBT pointe également l'augmentation des violences, y compris des violences policières, qui mérite, à ses yeux, l'attention des responsables politiques, tout comme la question des dons de sang, qui ne sont pas accessibles aujourd'hui aux homosexuels et à tout homme ayant eu une relation sexuelle avec un autre homme. Elle dénonce la loi sur la "transsexualité" qui oblige, en Belgique, les personnes transgenres à se stériliser pour changer de sexe sur leurs documents d'identité. Une législation condamnée par l'Europe, fait remarquer la Rainbowhouse de Bruxelles. L'explosion des demandes d'asile liées à l'homosexualité et à l'identité de genre est un phénomène interpellant pour la communauté LGBT. "Ces personnes se retrouvent à devoir amener une preuve concrète de leur homosexualité alors que pour la plupart d'entre elles, elles furent contraintes de les cacher dans le passé. Cette situation imposera une prise de position très claire de la Belgique vis-à-vis de sa politique d'asile à l'égard de cette communauté", estime-t-on. (Belga)

Nos partenaires