L'ONU enquêtera sur les accusations de crimes contre l'humanité au Soudan du Sud

24/12/13 à 12:28 - Mise à jour à 12:28

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a prévenu les factions armées au Soudan du Sud que les accusations de crimes contre l'humanité feraient l'objet d'enquêtes. Ces déclarations interviennent alors que des témoins évoquent des meurtres ethniques et que les réfugiés affluent dans les bases onusiennes.

L'ONU enquêtera sur les accusations de crimes contre l'humanité au Soudan du Sud

"Le monde observe toutes les parties au Soudan du Sud", a-t-il déclaré en marge d'une réunion du Conseil de sécurité sur la crise sud-soudanaise, lundi soir à New York. L'ONU "enquêtera sur les accusations de graves violations des droits de l'homme et de crimes contre l'humanité", a ajouté Ban Ki-moon, affirmant que "ceux qui sont responsables à un haut niveau devront en répondre personnellement et faire face aux conséquences, même s'ils prétendent n'avoir pas été au courant des attaques". Le Soudan du Sud est en proie à d'intenses combats depuis que le président Salva Kiir a accusé son ancien vice-président Riek Machar, limogé en juillet, de tentative de coup d'Etat il y a un peu plus d'une semaine. Au moins 45.000 civils sont réfugiés dans des bases onusiennes débordées, et des témoignages font état de violences ethniques commises en série par les forces gouvernementales et les rebelles à travers le pays. Le conflit a pris une dimension ethnique: les Nuer, tribu de Machar, contre les Dinka, ethnie de Kiir. Face à l'ampleur de la crise, M. Ban a recommandé au Conseil de sécurité de renforcer de 5.500 hommes le contingent de quelque 7.000 Casques bleus déjà présent dans le pays. (Belga)

Nos partenaires