L'implant cochléaire également indiqué pour la surdité d'une seule oreille, selon l'UZA

06/11/13 à 14:24 - Mise à jour à 14:24

Source: Le Vif

Certains patients souffrant de surdité d'une seule oreille, éventuellement accompagnée d'acouphènes, peuvent voir leur qualité de vie considérablement améliorée par un implant cochléaire, selon une étude menée par l'hôpital universitaire d'Anvers (UZA), présentée mercredi. Une telle intervention n'est toutefois pas remboursée pour ce type de patients, contrairement aux implants destinés aux personnes entièrement sourdes.

L'implant cochléaire également indiqué pour la surdité d'une seule oreille, selon l'UZA

© MED-EL.

Un nouveau-né sur 1.000 est sourd d'une oreille et de nombreux adultes le deviennent aussi chaque année (1/10.000), selon l'étude. Une grande part (40%) de ces adultes voit la surdité s'accompagner d'une forme sévère d'acouphènes, soit un son permanent ne venant pas de l'extérieur, comme la sensation d'un bourdonnement ou d'un sifflement dans l'oreille. Les acouphènes peuvent représenter une sérieuse baisse de la qualité de vie du patient. Pour cette catégorie précise de patients, c'est-à-dire les personnes sourdes d'une oreille et souffrant d'acouphènes apparus en conséquence de la surdité, un implant cochléaire peut être utile, note l'étude. "En ce qui concerne les acouphènes, le degré de souffrance indiqué (sur une échelle de 10) a baissé de 8,45 à 2,17" chez les patients ainsi pris en charge, explique Paul Van de Heyning, le chirurgien dirigeant l'étude. "Cette baisse s'est avérée stable à travers les années. Le degré d'interférence avec la qualité de vie a globalement diminué de moitié", ajoute-t-il. Un implant cochléaire, qui comporte une partie externe constituée d'un microphone fixé sur le crâne du patient, relié à un appareillage interne transmettant les sons au cerveau sous la forme de signaux électriques, coûte 20.400 euros. (Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires