L'ex-chef de l'opposition syrienne réclame une initiative politique internationale

03/09/13 à 20:35 - Mise à jour à 20:35

Source: Le Vif

(Belga) L'ex-chef de l'opposition syrienne, Moaz al-Khatib, a estimé mardi à Bruxelles que la communauté internationale devait lancer une initiative politique si une action militaire était engagée par les Etats-Unis et la France.

L'ex-chef de l'opposition syrienne réclame une initiative politique internationale

"Nous devons avoir une initiative politique en cas d'action militaire", a déclaré M. al-Khatib devant des journalistes, à l'occasion d'une visite à Bruxelles où il a notamment rencontré la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton. "Une solution politique est possible car, pour la première fois, le régime est préoccupé" par la perspective de frappes, a ajouté M. al-Khatib, qui avait démissionné au printemps de la présidence de la Coalition de l'opposition. "Des membres du régime ont peur d'une action militaire. Ils sont donc prêts à un changement", selon lui. Pour M. al-Khatib, Bachar al-Assad "reste la clé" d'une solution, qui passe "par son départ". En mai, il avait été le premier responsable de l'opposition à proposer d'accorder un sauf-conduit au président syrien pour qu'il quitte le pays. Il s'est déclaré "sûr à 100%" que l'attaque du 21 août avait été perpétrée par le régime, même si la décision d'utiliser les armes chimiques a pu être prise par un responsable militaire. Vivant actuellement au Caire, M. al-Khatib, qui a été imam d'une grande mosquée sunnite de Damas, se présente comme "un simple citoyen syrien (...) prêt à être un acteur du dialogue lorsque sera décidé l'avenir du pays". Il a estimé que le conflit syrien n'était "pas une guerre civile". "Une très grande majorité de la population est prête à vivre ensemble", selon lui. (Belga)

Nos partenaires