L'enseignement francophone en informatique manque de moyens financiers, selon un rapport

21/12/12 à 15:52 - Mise à jour à 15:52

Source: Le Vif

(Belga) L'enseignement en informatique en Fédération Wallonie-Bruxelles manque de moyens financiers et d'un cadre de référence commun aux établissements, indique un rapport de l'Agence pour l'évaluation de la qualité de l'enseignement supérieur (AEQES), présenté vendredi. Réalisé par 40 experts belges et internationaux, le rapport formule 95 recommandations pour améliorer la formation à cette matière en Fédération Wallonie-Bruxelles.

L'analyse de l'AEQES souligne que les établissements francophones délivrent une formation pertinente aux étudiants en informatique, susceptibles de trouver un emploi rapidement. Mais elle pointe néanmoins plusieurs contraintes qui limitent son efficacité. "Il est nécessaire de développer la formation continue des enseignants", explique Bruno Schroder, directeur technologique de Microsoft Belgique. "Car le secteur IT est en constante évolution. Mais les moyens financiers sont insuffisants." Les auteurs du rapport plaident également pour la mise en place d'une structure commune, capable de suivre l'évolution technologique et de guider les établissements dans la modification de leur programme. "Certaines universités ont tendance à donner une formation trop théorique", signale Bruno Schroder. "Il est pourtant important de l'encadrer par des professionnels." Le rapport formule dès lors 95 recommandations, pour encourager les responsables politiques à mettre en place un plan d'action. "Nous avons également fourni un plan personnalisé à chaque établissement", précise Eva Jaroszewski de la cellule exécutive de l'AEQUES. "Nous souhaitons renforcer la qualité de l'enseignement, sans établir de classement. Nous mettons en lumières les forces et les faiblesses des établissements, en espérant qu'ils utilisent notre analyse comme levier de progrès." (DDM)

Nos partenaires