L'asbl du prince Laurent et la Libye croisent le fer devant la cour d'appel de Bruxelles

28/11/13 à 19:33 - Mise à jour à 19:33

Source: Le Vif

(Belga) Le procès opposant l'Etat libyen à l'asbl Global Sustainable Development Trust (GSDT), l'asbl aujourd'hui dissoute du prince Laurent, a commencé jeudi devant la cour d'appel de Bruxelles, a indiqué Me Pierre Legros, avocat de l'asbl et du prince Laurent. Le procès tourne autour du projet de reboisement que l'asbl GSDT devait mener à bien dans le désert libyen avant d'être interrompu.

L'asbl avait été engagée en 2008 par la Libye afin de construire "une ceinture verte" face au désert situé en bordure des villes de Tripoli, Benghazi et Al Baida. Douze spécialistes, dont des experts wallons expérimentés dans ce genre de projets, et 200 ouvriers locaux, avaient pour tâche de reboiser 200 hectares. Le projet devait coûter 1,6 million d'euros à la Libye mais par le biais d'un jeu de chaises musicales au sein du gouvernement, un nouveau ministre de l'Agriculture est arrivé et n'a plus voulu financer le projet. Tout a donc été stoppé. Me Legros estime qu'il s'agit d'une rupture unilatérale de contrat et l'asbl GSDT a donc assigné l'Etat libyen devant le tribunal de première instance de Bruxelles. "Par deux fois le tribunal nous a donné raison, même si ce fut par défaut", a expliqué l'avocat. "La Libye a fait opposition au jugement mais cette opposition a été rejetée. Elle a donc interjeté appel." Le dossier a été introduit jeudi et sera traité le 20 février, selon l'avocat. (Belga)

Nos partenaires