L'armée belge poursuit sa mission de déminage au Liban

18/07/13 à 07:19 - Mise à jour à 07:19

Source: Le Vif

(Belga) La mission belge de déminage au Liban va se poursuivre. Les Nations Unies n'ont pas suivi le ministre de la Défense Pieter De Crem dans sa demande de redéfinir les objectifs des soldats belges au Liban, rapporte De Morgen jeudi.

Les casques bleus belges sont au Liban depuis sept ans afin de déminer la "ligne bleue", la région où l'ONU a tracé une frontière entre Israël et le Liban. L'opération s'inscrit dans le cadre de la mission de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL). Le ministre de la Défense avait demandé un remodelage de l'opération en 2011. Il voulait que les troupes belges s'occupent d'autres tâches. Le déminage aurait été laissé à des organisations privées. L'ONU n'a cependant pas accédé à cette demande, indique De Morgen. Il n'a pas encore été déterminé combien de militaires belges resteront au Liban ni pour combien de temps. Une centaine de soldats belges participent actuellement à la FINUL, contre 400 au départ. Depuis 2006, les Belges ont déminé 1,8 hectare. Ils ont démantelé 200 mines et 14.000 munitions n'ayant pas explosé. Un démineur belge est décédé en 2008 lors de l'explosion d'une bombe. (Belga)

Nos partenaires