Kenya: Un million de pétitionnaires réclament justice après le viol d'une adolescente

28/10/13 à 12:34 - Mise à jour à 12:34

Source: Le Vif

(Belga) Plus d'un million de personnes avaient signé lundi une pétition en ligne réclamant justice après que trois hommes accusés du viol d'une adolescente kenyane se sont vu infliger, pour seule punition, de couper l'herbe du commissariat.

Une campagne avait déjà été initiée début octobre par le quotidien kényan Daily Nation: les trois hommes, aussi accusés d'avoir jeté la jeune fille de 16 ans dans une fosse septique après l'avoir violée, avaient échappé à toute poursuite. Selon le journal, l'adolescente avait été attaquée, battue et violée par six hommes alors qu'elle revenait des funérailles de son grand-père dans l'ouest du Kenya, en juin. Toujours d'après le Daily Nation, elle connaissait certains de ses agresseurs et les trois hommes en question avaient été emmenés au poste de police par des habitants. Selon les médias, les policiers avaient laissé repartir les présumés agresseurs après leur avoir simplement demandé de couper l'herbe autour des locaux. Lundi, une pétition initiée par une militante kenyane des droits des femmes, Nebila Abdulmelik, et relayée par le groupe activiste Avaaz avait déjà recueilli plus d'un million de signatures. Depuis son agression, l'adolescente est dans un fauteuil roulant, la colonne vertébrale endommagée. Selon le Daily Nation, elle a également souffert de fistule obstétricale, qui l'a rendue incontinente. Début novembre, elle avait elle-même confié au quotidien vouloir "que justice soit faite". "Je veux que mes agresseurs soient arrêtés et punis", avait-elle ajouté. Les députés kenyans ont eux aussi condamné l'agression et les défaillances de la police, demandant à ce que des mesures soient prises. (Belga)

Nos partenaires