Kenya: deuxième jour d'émeutes à Mombasa, 16 policiers blessés

28/08/12 à 17:42 - Mise à jour à 17:42

Source: Le Vif

(Belga) Une attaque à la grenade a blessé 16 policiers, dont deux gravement, mardi dans la ville côtière kényane de Mombasa, en proie à des émeutes depuis le meurtre, lundi, du prêcheur musulman radical Aboud Rogo Mohammed accusé de liens avec les islamistes somaliens shebab.

Kenya: deuxième jour d'émeutes à Mombasa, 16 policiers blessés

Selon la police, des jeunes réunis devant une église qu'ils s'apprêtaient à brûler ont lancé la grenade en direction d'un véhicule des forces de l'ordre venues les disperser. Mardi matin, des centaines de jeunes, partis du quartier de la mosquée où Rogo prêchait, avaient pris la direction du centre du très touristique port de Mombasa, deuxième ville du Kenya. A coup de pierres, ils s'en sont pris à des voitures et des magasins. Les forces anti-émeutes ont utilisé des gaz lacrymogènes pour les disperser. Plusieurs organisations musulmanes ont estimé que le meurtre de Rogo constituait une nouvelle exécution extrajudiciaire d'un responsable musulman à Mombasa. Le Centre kényan de la jeunesse musulmane (MYC), dont Rogo était l'un des chefs, tient les autorités kényanes pour "responsables" du meurtre. "Les musulmans doivent prendre les choses en main, se lever, unis, devant l'infidèle, et prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger leur religion, leur honneur, leurs biens et leurs vies face aux ennemis de l'islam", ont de leur côté déclaré les shebab somaliens, un mouvement rallié à Al-Qaïda. "Le meurtre de Rogo était une attaque bien préparée par les shebab pour gagner des sympathisants", a en retour accusé un porte-parole de la police. Le Kenya est un pays majoritairement chrétien, avec une importante communauté musulmane le long de sa côte. (DGO)

Nos partenaires