Italie - Un ministre de gauche parle de "l'évasion fiscale de survie", la droite ironise

25/07/13 à 21:46 - Mise à jour à 21:46

Source: Le Vif

(Belga) Le vice-ministre italien de l'Economie, Stefano Fassino (gauche), a évoqué jeudi l'existence d'une "évasion fiscale de survie", due à une imposition trop lourde, s'attirant les compliments ironiques de la droite.

"Sans vouloir faire de clin d'oeil à quiconque et sans ambiguité dans la volonté de contrer l'évasion fiscale, il existe des raisons profondes et structurelles qui poussent de nombreuses personnes à certains comportements", a dit Stefano Fassino au cours d'un colloque sur le thème du fisc, organisé par la confédération générale du Commerce, Confcommercio. "La pression fiscale est insoutenable", a ajouté le vice-ministre, évoquant "une évasion fiscale de survie". Ces propos ont été immédiatement salués par la droite, de la Ligue du Nord au parti de Silvio Berlusconi, le Peuple de la Liberté (PDL). "Avec Fassina, j'ai beaucoup de points de désaccord. Mais parfois il se laisse emporter par un instinct de vérité qui surprend favorablement", a ironisé le chef du groupe PDL à la Chambre des députés, Renato Brunetta. La dirigeante du principal syndicat d'Italie, Suzanna Camusso, y a vu au contraire "non seulement une phrase malheureuse, mais une dramatique erreur politique". Selon une étude de Confcommercio, depuis début 2012, l'économie souterraine est évaluée à 17,4% du PIB en Italie, soit quelque 272 milliards, tandis que la pression fiscale "effective", c'est-à-dire calculée sur les revenus déclarés, s'élève à 54%, soit "la plus importante parmi les économies avancées". (Belga)

Nos partenaires