Varoufakis: "Le patrimoine public doit sortir de la logique de bradage"

04/03/15 à 19:30 - Mise à jour à 19:30

Source: Belga

Le gouvernement grec de gauche radicale veut "sortir de la logique de bradage" du patrimoine public, liée à la politique de privatisation des dernières années, et mieux valoriser les actifs de l'Etat, a déclaré mercredi le ministre des Finances Yanis Varoufakis.

Varoufakis: "Le patrimoine public doit sortir de la logique de bradage"

Yanis Varoufakis, nouveau Ministre grec des Finances © REUTERS

"Le patrimoine public doit être unifié, sortir de la logique de bradage, être valorisé et intégré à un cadre général de développement", a dit M. Varoufakis au cours d'une conférence de presse, pendant laquelle il a notamment présenté les hauts-fonctionnaires chargés de cette question. "Notre objectif est d'utiliser les ressources qui restent (à l'Etat) pour en faire bénéficier à la fois les secteurs public et privé", a-t-il ajouté.

Le nouveau secrétaire aux Actifs publics, Dimitris Klouras, a reconnu que sa mission était "très difficile car la fortune publique a été sous-évaluée pendant des décennies". "Il est urgent de faire un inventaire, de protéger et valoriser ce patrimoine", a-t-il souligné.

La Grèce a été régulièrement critiquée ces dernière années en raison du retard pris par le programme de privatisations, imposé par ses créanciers, UE et FMI, pour contribuer au renflouement des caisses de l'Etat.

La gauche Syriza, lorsqu'elle était dans l'opposition, avait critiqué les gouvernements précédents, conservateurs et socialistes, pour avoir vendu à des prix jugés beaucoup trop bas des biens publics.

Après avoir pris les commandes de la Grèce fin janvier, le parti avait indiqué vouloir arrêter la privatisation des "biens d'utilité publique" comme les sociétés publiques de distribution d'eau Eydap et d'électricité DEI.

Nos partenaires