USA: la première journée de paralysie s'achève dans l'impasse

02/10/13 à 07:23 - Mise à jour à 07:23

Source: Le Vif

Les républicains de la Chambre des représentants américaine n'ont pas pu faire adopter mardi trois mini-lois de finances visant à rouvrir certaines agences fédérales, au premier jour de la paralysie de l'Etat, un nouvel échec symbole de l'impasse politique.

USA: la première journée de paralysie s'achève dans l'impasse

© AFP

L'administration gérant les parcs et monuments nationaux, le National Park Service; une partie du département des Anciens combattants, chargé des aides aux anciens militaires; et la capitale Washington, qui n'a pas d'autonomie budgétaire, avaient été sélectionnées dans la journée de mardi par les républicains pour le redémarrage de leurs opérations. Mais la majorité requise de deux tiers nécessaire pour l'examen en urgence n'a pas été obtenue en raison de l'opposition de démocrates lors de trois votes successifs.

"Encore une idée timbrée" La Maison Blanche avait annoncé auparavant que le président opposerait son veto à ces mesures si elles étaient adoptées par le Congrès. "Cette approche au coup par coup n'est pas sérieuse, ce n'est pas une façon de gérer un Etat", a déclaré une porte-parole de la Maison Blanche, Amy Brundage.

Le Sénat semblait en outre enclin à rejeter la nouvelle stratégie républicaine, pour la quatrième fois en cinq jours. "Encore une idée timbrée", a commenté Harry Reid, chef de la majorité démocrate. "Et que fait-on avec le reste de l'Etat fédéral? " "On ne nous forcera pas à choisir entre les parcs, la recherche contre le cancer, la surveillance des maladies, la sécurité sur les routes, le FBI", a-t-il dit, en réitérant son exigence d'une loi de finances incluant l'ensemble de l'Etat fédéral et d'une durée de six semaines.

En savoir plus sur:

Nos partenaires