USA: Doit-on s'inquiéter du virus respiratoire qui touche les enfants ?

09/09/14 à 19:52 - Mise à jour à 19:52

Les autorités sanitaires américaines ont fait part de leur inquiétude après la découverte de plusieurs foyers d'une maladie respiratoire chronique ne touchant que les enfants dans une douzaine d'Etats.

USA: Doit-on s'inquiéter du virus respiratoire qui touche les enfants ?

Image d'illustration © Istock

Le virus coupable s'appelle EV-68 et "environ 12 Etats" ont rapporté l'existence de foyers apparents aux Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), a précisé Anne Schuchat, directrice du Centre national pour la vaccination et les maladies respiratoires.

La transmission peut être directe, par voie aérienne (toux, postillons) ou indirecte, lors d'un contact avec une surface infectée. Prendre des mesures d'hygiène simples comme se laver les mains, éviter les contacts physiques ou le partage de vaisselle permettent d'éviter une contamination.

"La situation évolue rapidement et je ne serais pas surprise s'il y avait davantage de foyers", a-t-elle ajouté. Aucun décès n'a été rapporté, mais les enfants et adolescents sont les plus touchés par ce virus qui a nécessité de nombreuses hospitalisations. "Ce n'est pas un nouveau virus, mais EV-68 est assez rare et on ne sait pas grand-chose sur lui par rapport à d'autres virus de sa catégorie", a ajouté Mme Schuchat.

D'autres foyers de la maladie ont été détectés au Japon et aux Philippines, a-t-elle noté. Le virus se transmet apparemment quand un malade tousse ou éternue, ou quand quelqu'un touche une surface infectée. Il n'existe pas de vaccin contre EV-68 et les experts ne comprennent pas pourquoi ce virus est en train de se répandre de cette manière actuellement. Les premiers foyers ont été relevés le mois dernier à Kansas City, dans le Missouri (centre) et à Chicago, dans l'Illinois (nord). Les jeunes malades avaient de six mois à 16 ans.

Selon l'Express "l'entérovirus 68 commence généralement comme un rhume (toux, écoulements nasaux...). Il peut aussi entraîner de la fièvre et des éruptions cutanées. Mais l'effet le plus préoccupant du EV 69 chez les jeunes patients est le déclenchement ou l'aggravation de troubles respiratoires sévères.

A la connaissance du Dr Delpeyroux, directeur de recherche à l'Inserm et chef de l'unité de biologie des virus entériques à l'Institut Pasteur, interviewé par L'Express "un seul cas mortel a été rapporté aux New-Hampshire en 2008. Et je suppose que si plusieurs cas graves ont été rapportés aux Etats-Unis, c'est notamment parce que l'épidémie est assez étendue, donc il y a statiquement plus de cas graves rapportés."

En savoir plus sur:

Nos partenaires