Gérald Papy
Gérald Papy
Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Opinion

15/04/17 à 12:00 - Mise à jour à 12:16
Du LeVif/l'Express du 14/04/17

"Une stratégie pour la Syrie, M. Trump ?"

Le coup de semonce des Etats-Unis au régime de Bachar al-Assad après l'effroyable attaque chimique de Khan Cheikhoun révèle davantage la personnalité de Donald Trump qu'il ne dégage de perspective de solution du conflit syrien.

On percevait depuis son élection que le nouveau président américain, rompu aux tribulations des affaires, était plus un pragmatique qu'un idéologue. On n'imaginait pas qu'il pousse cette tendance jusqu'à modifier, le mardi, les priorités (concernant l'avenir de l'actuel pouvoir syrien) qu'il avait arrêtées le vendredi. Une grande perspicacité n'est pourtant pas requise pour convenir, à l'instar de certains dirigeants européens, qu'au vu des atrocités qu'il a commanditées à l'encontre de sa population, Bachar al-Assad ne représente plus l'avenir de la Syrie, même si, en raison du poids de ses alliés russe et iranien et de l'absence présente d'alternative, le moment de son retrait est un enjeu de la négociation politique ave...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos