Un mini-sommet de l'UE pour endiguer la "route des Balkans"

25/10/15 à 17:12 - Mise à jour à 17:12

Source: Belga

L'UE tient dans l'urgence dimanche à Bruxelles un mini-sommet avec les pays européens les plus exposés à l'afflux de migrants qui transitent par les Balkans, afin de juguler "collectivement" cette crise sans précédent.

Un mini-sommet de l'UE pour endiguer la "route des Balkans"

Des réfugiés franchissent la frontière serbo-croate. © Reuters

Pour la Commission européenne, maître d'oeuvre de la réunion, il s'agit de répondre au "besoin d'une plus grande coopération, de consultations plus poussées et d'actions opérationnelles immédiates" pour les pays situés sur la route "dramatique" des Balkans de l'Ouest qui conduit migrants et réfugiés depuis la Turquie et la Grèce vers le nord de l'UE.

Ont été conviés par le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, les dirigeants de dix Etats membres (Allemagne, Autriche, Bulgarie, Croatie, Grèce, Hongrie, Pays-Bas, Roumanie, Slovénie et Suède) mais aussi de trois pays qui n'appartiennent pas à l'Union: Albanie, Macédoine et Serbie.

Le Luxembourg, qui assure la présidence tournante de l'UE, le haut-commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Antonio Guterres, le président du Conseil européen, Donald Tusk, l'agence européenne de surveillance des frontières Frontex et l'agence européenne pour l'asile EASO participeront aussi à la rencontre.

M. Juncker a présenté à ses hôtes 16 propositions censées "restaurer la stabilité de la gestion des migrations dans la région et ralentir les flux" à travers "une approche collective transfrontalière", selon le document obtenu par l'AFP.

Il a exhorté dimanche les pays des Balkans à rompre avec la "politique du laisser-passer". "Les Etats qui se trouvent le long de la route des Balkans de l'ouest doivent veiller à garantir des procédures et des conditions respectueuses des règles", a-t-il déclaré au quotidien allemand Bild.

Nos partenaires