Un gourou espère réunir plus de 3,5 millions de personnes

10/03/16 à 16:11 - Mise à jour à 16:28

Source: Le Monde

Durant trois jours, Sri Sri Ravi Shankar, un gourou indien devrait réunir près de 3.5 millions de personnes venues de 150 pays lors d'un festival en Inde. Qu'importe les inquiétudes écologiques et la crainte d'un chaos, rien n'arrêtera cette grande messe spirituelle du Festival mondial des cultures.

Un gourou espère réunir plus de 3,5 millions de personnes

© Wikipedia

À partir du vendredi 11 mars, dans les faubourgs de New Delhi, aura lieu le Festival mondial des cultures. Un méga-événement organisé par le maître du yoga Sri Sri Ravi Shankar. Les organisateurs espèrent réunir près de 3.5 millions de personnes en trois jours pour les 35 ans de la Fondation Art de vivre créée par le gourou.

Un gourou espère réunir plus de 3,5 millions de personnes

© Reuters

La police craint le chaos et les autorités les conséquences écologiques. Au point qu'il a été question d'annuler l'évènement. Si le gourou a dû sentir le vent du boulet, la justice indienne n'a pas voulu gâcher la fête et a plutôt opté pour l'amende.

Les craintes pour la nature ne sont pas sans motif puisque 400 hectares de végétation ont été recouverts et que l'on a construit une immense scène de 21 600 m² qui peut accueillir plus de 35.000 musiciens et danseurs précise la BBC.

Un gourou espère réunir plus de 3,5 millions de personnes

© Reuters

Des chiffres qui peuvent sembler pharaoniques, mais pas farfelus pour autant. Il faut dire que ce gourou est une véritable star en Inde et une icône nationale de la classe moyenne du pays. Cet apôtre du yoga a aussi des dizaines de millions de fidèles dans le monde à travers ses centres.

Un gourou espère réunir plus de 3,5 millions de personnes

© Reuters

La paix dans le monde par la respiration

Avec cet évènement, qui se partagera entre séances de yoga, danse et discours de dignitaires venus d'un peu partout (on parle du chef de l'exécutif en Afghanistan, la congressiste américaine Nancy Pelosi ou encore Jacques Attali), le gourou de la paix, comme il aime s'appeler, souhaite "résoudre les conflits dans le monde par la technique du souffle".

Une technique qu'il a mise au point à l'âge de 26 ans et dûment homologuée depuis sous le nom de "Sudarshan Kriya". Selon lui, le simple fait de s'asseoir et de méditer pourrait changer le monde, le rendre plus pacifique.

Un gourou espère réunir plus de 3,5 millions de personnes

© AFP

Ce personnage vénéré par une partie de la population a aussi le soutien des hautes sphères indiennes puisque le premier ministre Narendra Modi est attendu à l'inauguration et le président Pranab Mukherjee devait lui venir pour la clôture s'il n'y avait eu le tollé provoqué par les risques environnementaux.

L'aura de l'homme semble tel en Inde, qu'il pourrait servir au développement d'un soft pouvoir indien. Le premier ministre a joué un rôle important dans la montée en puissance du gourou qui lui a conseillé en retour plusieurs politiques à suivre.

C'est aussi le gourou et sa Fondation Art de vivre qui est à l'origine de la journée mondiale du yoga. Ses fidèles vont également former des hauts dirigeants à se libérer du stress ou offrir des modules de formations à des universités prestigieuses comme Harvard et Stanford dit encore Le Monde.

Un gourou espère réunir plus de 3,5 millions de personnes

© Reuters

"Le terrorisme se propage là où il n'y a pas assez de spiritualité", professe encore le gourou, bottant en touche l'émergence d'un fondamentalisme hindou. L'organisation islamique menace aussi de le tuer s'il continue ses activités de prosélytisme hindou dans les pays islamiques. De quoi tout de même troubler, un peu, sa paix intérieure.

Un peu comme l'amende de 744,000 dollars qui vient de lui être notifiée pour dégradation de l'environnement. Il a fait appel et dit qu'il préférait aller en prison plutôt que de payer un penny. C'est vrai qu'on y est au calme.

En savoir plus sur:

Nos partenaires