Ukraine: la situation est "au bord d'une guerre totale"

26/06/15 à 14:56 - Mise à jour à 14:56

Source: Belga

Un soldat ukrainien a été tué et au moins huit personnes blessées dans l'est de l'Ukraine ces dernières 24 heures, ont annoncé les autorités de Kiev vendredi, alors que les séparatistes prorusses dénonçaient eux une situation "au bord d'une guerre totale".

Ukraine: la situation est "au bord d'une guerre totale"

© Reuters

"En raison des combats, nous avons perdu ces dernières 24 heures un soldat et trois autres ont été blessées", a indiqué le porte-parole militaire Andriï Lyssenko, lors d'un point de presse. "La situation la plus difficile est vers Donetsk", le fief des rebelles, a-t-il ajouté, dénonçant aussi des combats à Chyrokiné, à une quinzaine de kilomètres de Marioupol, dernière grande ville de la zone de conflit sous contrôle du gouvernement de Kiev. "A Chyrokiné, les combats ont été sans interruption ces dernières 24 heures. L'ennemi emploie un large spectre d'armes, y compris des lance-roquettes multiples Grad", a dit le porte-parole. De leur côté, les autorités séparatistes ont affirmé que les deux camps étaient "au bord d'une guerre à grande échelle".

La situation "chauffe, des armes lourdes sont utilisées pour pilonner les quartiers résidentiels de Donetsk, Gorlivka et Enakievo", a déclaré le dirigeant séparatiste Andreï Pourguine, cité par l'agence officielle des rebelles. Selon le gouverneur pro-Kiev de la région de Lougansk, Guennadi Moskal, une femme de 74 ans et un homme de 29 ans ont été blessés jeudi près de Stanitsia Louganska et deux autres civils à Chtchastia, non loin du fief rebelle de Lougansk. Un garde-frontière a aussi été blessé vers Berezove, au sud-ouest de Donetsk. La mission de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a fait état jeudi de violences continues dans la région de Donetsk. Elle a également indiqué avoir entendu "16 tirs de chars, quatre de mortier et 15 ou 16 tirs de nature indéterminée" près de Chyrokiné. "Malgré les déclarations selon lesquelles le retrait des armes lourdes a été effectué, la mission a observé le mouvement de telles armes et leur présence dans des zones ne respectant pas les lignes de retrait", prévues par les accords de paix de Minsk 2, qui ont permis d'instaurer un nouveau cessez-le-feu en février. Le conflit dans l'est de l'Ukraine a fait plus de 6.400 morts depuis son déclenchement en avril 2014.

En savoir plus sur:

Nos partenaires