Luc Delfosse
Luc Delfosse
Auteur, journaliste
Opinion

28/06/16 à 10:09 - Mise à jour à 10:09

Stratford-upon-Avon 0 - Sart-Risbart 2

C'est bidonnant de constater comme chez beaucoup d'adultes sains de corps et d'esprit, la revigorante victoire, lundi soir, de l'Islande, ce micro pays du Jeyser Levant, sur l'Angleterre se donne des petits airs de revanche sur le Brexit.

Stratford-upon-Avon 0 - Sart-Risbart 2

© Belga

Comme s'il s'était agi de punir sur la pelouse les perfides Grand Bretons d'avoir fait mine de sortir de l'Union... Ceux-là, dans leur euphorie, oublient au passage que l'Islande, comme la Suisse ou la Norvège, n'a jamais voulu y mettre les pieds. Mais au diable ce micro détail.

Ce joyeux succès donne évidemment des ailes de goéland à tous les microcéphales du micro indépendantisme. Notez au passage que deux tiers d'entre eux affichaient jusqu'à hier 20h59 leur aversion pour le foot, "cet opium du Peuple". Mais passons sur cette micro vétille. Car, tout à coup, on se prend à rêver d'une finale de Coupe d'Europe entre les Eagles de Westminsiter East et les Junckies du Duché de Couillet-queue. A moins, bien entendu, que les Baloûjes (1) de la Principauté de Sart-Risbart raflent la mise en s'imposant dans les prolongations face aux Rockets de Stratford-upon-Avon.

Oh ! Ce serait un spectacle épatant retransmis en prime time par toutes les grandes chaînes de télévision nationales : Télé-Sambre se battant comme un lion pour arracher les droits de retransmission à Télé-Vesdre. A moins bien entendu que RTC Principauté de Liège l'emporte sur TV-Com Empire du BW. Les écus, les talents et les sesterces couleraient à flot dans les micro caisses maxi vides. A raison d'un match par jour, la phase éliminatoire de cette Coupe d'Europe des Nouvelles Nations durerait une sixaine d'année au pire. Au mieux, huit peut-être au fur et à mesure des référendums d'autodétermination morcelant, façon puzzle, et par capillarité effrénée, le vieux continent enfin libéré de ses jougs tutélaires et, surtout, des diktats des fonctionnaires de Bruxelles.

Dans la tribune officielle de La Grande Finale, on verrait le président de l'Autorité européenne, Mr Juncker va sans dire de l'inaltérable Grand-Duché de Luxembourg , applaudir joyeusement les équipes, flanqué des 32.467 Vicomtes, Ducs, Chefs de clan, Tuteurs légaux, Grands Muftis et, bien sûr, micro ministres des Affaires étrangères des Nouvelles Patries. Ce serait un micro spectacle à nul autre pareil. Le paroxysme du small is beautiful chanté au siècle dernier par des bardes visionnaires. Rien que d'y penser, cela me donne le tournis. Seul dans mon jardin alors que le soleil se lève, je n'ai qu'une envie : hurler "Vive la grande Islande" ! Enfin... pas trop fort. Je crains que mon voisin qui vient de publier un décret sournois sur le tapage diurne, ne me déclare subitement la guerre.

(1) Pour les habitants de Krainem-est, j'explique que le baloûje est un hanneton en wallon, la plus savoureuse des micro langues que je pratique. Comme dans l'expression bien connue: Si baloûje èst su s' dos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires