25/11/15 à 09:21 - Mise à jour à 09:30

Sortir de l'impasse Daech

Pierre-Jean Luizard mentionnait dans le titre de son ouvrage récemment publié aux éditions La Découverte à Paris, le piège tendu par Daech. Ce piège s'est finalement refermé sur les Français lors des attentats du 13 novembre et touche actuellement la Belgique, faisant face à un état d'urgence figeant les libertés publiques pour laisser place à d'importantes questions sécuritaires. De leur côté, nos voisins français ont décidé d'intensifier les bombardements en Syrie, pensant que la solution aux attentats se trouve dans des bombes larguées au-dessus de Raqqa.

Sortir de l'impasse Daech

© Belga

Mais sommes-nous en train de chercher des solutions vivables ? Sommes-nous réellement dans une optique visant à assurer une paix à long terme ? A notre sens ces solutions sont des solutions à court terme. Si elles permettent de compenser le capital émotif de l'instant, elles ne permettent pas d'asseoir une politique durable tant pour le Moyen-Orient, dont les civils souffrent de guerres bien trop longues, que pour les Occidentaux qui ne peuvent pas savoir à quel moment les terroristes pourront frapper. Nous pensons, en tant que membres de la communauté musulmane ahmadiyya, que la solution a été apportée par un homme qui oeuvre de toutes ses forces pour la paix depuis des années.

Hadhrat Mirza Masroor Ahmad est le cinquième Calife d'une communauté fondée par Hadhrat Mirza Ghulam Ahmad, en 1889 à Qadian en Inde. Le fondateur de ce mouvement a revendiqué être le Messie attendu par différents livres sous différents titres, mais ce sont ses enseignements qui apportent les clefs permettant de sortir de l'impasse Daech. Concernant le Djihad, Ahmad de Qadian affirme que l'épée est désormais révolue, si vous souhaitez mener la guerre sainte, seule la plume va vous permettre de combler vos désirs de défense de l'islam. Il estime en effet que les conditions d'un Djihâd ne seront désormais plus réunies, plus personne n'étant délogé de son habitation pour avoir dit que Dieu est Unique.

Partager

Le meilleur moyen d'éliminer Daech est l'enseignement et l'éducation autour de l'islam

Aujourd'hui, c'est le cinquième Calife qui est à la tête de ce mouvement comptant près de 20 millions de personnes dans le monde. Pour sortir de l'impasse Daech, il a répété, à de nombreuses reprises, qu'il convient de déterminer les méthodes de financement et d'armement de ce groupe et de mettre fin à ces deux sources vitales pour eux. En tant que représentant de l'ahmadiyya en islam, il affirme que le meilleur moyen d'éliminer Daech est l'enseignement, l'éducation autour de l'islam. Il convient de promouvoir les enseignements donnés par le Coran et le Prophète de l'islam, qui sont en réalité l'antithèse de ce que Daech promeut.

Daech ne fait que tirer un verset afin d'en acontextualiser le sens et lui donner une portée générale et absolue ce qui est une trahison intellectuelle du Coran. La solution se situe donc dans l'islam qui doit activement refuser la filiation de l'islam à ces individus qui sont des barbares et non des musulmans. Surtout, il faut également que les médias s'orientent vers une couverture des actions musulmanes concrètement réalisées sur le terrain.

En réponse à Charlie Hebdo, les musulmans ahmadis de France ont lancé Rencontre Avec Une Famille Musulmane visant les Français qui ne sont pas de confession musulmane à partager un repas avec des musulmans. En réponse aux attentats de Paris, les musulmans ahmadis se sont joints aux chrétiens afin de lancer une campagne qui promeut l'entente et favorise le dialogue plutôt que la séparation. Tout cela, sous l'autorité d'un Calife, Hadhrat Mirza Masroor Ahmad, qui a toujours appelé à l'unité de l'Europe lorsqu'il s'est exprimé au Parlement Européen, ou à la justice absolue lorsqu'il s'est exprimé au Capitole Hill.

Si le soi-disant califat de Daech à quelques années d'existence, promeut la cruauté, le désordre, assassine les êtres humains, le Califat de l'ahmadiyya, institué il y a plus d'un siècle promeut la paix, l'ouverture sociale, la compréhension de l'autre et pousse les musulmans à s'ouvrir et à respecter la nation. Il est là pour rappeler aux musulmans que la loyauté envers sa patrie fait partie de sa foi et non le fait de la quitter pour aller en Syrie. Il est là pour rappeler aux musulmans qu'il est dans leur intérêt que les mosquées soient surveillées afin de mettre un terme au radicalisme rampant de certains individus qui cause un tort aux musulmans dans leur intégralité.

En somme, il nous donne les clefs pour sortir de l'impasse Daech.

Asif Arif, Avocat au Barreau de Paris, Auteur de l'Ahmadiyya : un islam interdit, Directeur aux affaires publiques d'Islam Ahmadiyya France. Livre à paraître : 50 fiches sur la laïcité aux éditions Bréal.

Ahmad Idrees, Président de l'Association Musulmane Ahmadiyya de Belgique

Asad Majeeb, Imam, Théologue de l'Association Musulmane Ahmadiyya de Belgique

En savoir plus sur:

Nos partenaires