Séisme Japon: chronique des événements depuis le séisme

15/03/11 à 12:51 - Mise à jour à 12:51

Source: Le Vif

Rappel des événements depuis le puissant séisme qui a frappé vendredi le nord-est du Japon, suivi d'un tsunami dévastateur, qui ont probablement fait plus de 10.000 morts.

Séisme Japon: chronique des événements depuis le séisme

© EPA/ALEX HOFFORD

VENDREDI 11 MARS

A 14H46 heure locale (05H46 GMT), un séisme de magnitude 8,9 -le plus fort jamais enregistré au Japon- suivi par un tsunami avec des vagues de dix mètres de haut frappent le nord-est de l'archipel. Le séisme s'est produit à une centaine de kilomètres au large de la préfecture de Miyagi. Plus de 1.000 morts et disparus (police).

Les télévisions japonaises diffusent des images de bateaux retournés, de voitures et de maisons emportées par des torrents de boue et de débris qui déferlent dans les artères des localités sur la côte Pacifique.

Arrêt automatique des réacteurs des centrales nucléaires situées dans les provinces proches de l'épicentre.

Interruption des transports ferroviaires, aériens et routiers dans toutes les provinces de l'est, notamment à Tokyo. Plus de huit millions de foyers privés d'électricité et de téléphone.

Plusieurs fortes répliques de magnitude supérieure à 6, voire 7, ressenties jusque dans la capitale. Séisme dans la préfecture de Niigata (nord-ouest).

Avis d'alerte dans la plupart des Etats riverains du Pacifique, de l'Océanie à l'Amérique latine.

SAMEDI 12

Explosion dans la centrale nucléaire de Fukushima N°1, le toit du bâtiment abritant le réacteur numéro un du site s'effondre. L'accident nucléaire est classé au niveau 4 (sur 7). Selon l'institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), "des rejets (radioactifs) très importants" se sont "produits simultanément à l'explosion" du bâtiment.

300 à 400 corps découverts dans le port de Rikuzentakata, entre 200 et 300 corps sur une plage de Sendai (préfecture de Miyagi).

DIMANCHE 13

Le Premier ministre Naoto Kan affirme que le pays fait face à "sa plus grave crise en 65 ans, depuis la Seconde Guerre mondiale". Il porte le nombre des soldats et des sauveteurs à 100.000.

A la centrale de Tokai N°2 (120 km au nord-est de Tokyo), une pompe du système de refroidissement est en panne, mais celle de secours fonctionne.

Le chef de la police de la province de Miyagi dit qu'il faut s'attendre à ce que le bilan dépasse 10.000 morts dans cette seule région.

Quelque 590.000 personnes évacuées en trois jours (ONU).

Les premières équipes de secours d'Australie, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud, Suisse, Royaume-Uni, France et Etats-Unis sont arrivées ou attendues.

De nombreux Etats donnent des consignes de prudence à leurs ressortissants, leur conseillant de ne pas se rendre au Japon.

LUNDI 14

Nouvelle secousse sismique à 150 km de Tokyo. Levée de l'alerte au tsunami sur les côtes nord-est.

Deux explosions se sont produites au niveau du réacteur 3 de Fukushima 1, mais le réacteur n'a pas été endommagé (Tokyo Electric Power, Tepco).

L'Agence japonaise de sûreté nucléaire japonaise exclut un accident de type Tchernobyl dans cette centrale.

Tepco n'exclut pas que le combustible du réacteur 2 soit un temps entré en fusion, à cause d'une panne du système de refroidissement.

Quelque 2.000 corps découverts sur les côtes de la province de Miyagi.

Début du déploiement des équipes de spécialistes étrangers. 2,6 millions de foyers sont privés d'électricité (ONU).

La Bourse de Tokyo chute de 6,18%, les autres Bourses d'Asie-Pacifique sont ébranlées. La Banque du Japon procède à la plus importante injection de liquidités de son histoire. Les constructeurs nippons d'automobiles suspendent leur production.

Le Japon demande l'aide de l'AIEA et des Etats-Unis. La Commission européenne demande la convocation d'une réunion extraordinaire de l'AIEA la semaine prochaine à Vienne.

La puissance du séisme de vendredi réévalué de 8,9 à 9, ce qui en fait le quatrième plus puissant sur la planète depuis 1900 (USGS).

MARDI 15

Explosion liée à la présence d'hydrogène dans le réacteur 2 de Fukushima 1, puis incendie du réacteur 4, également à la suite d'une explosion. "Le niveau de radioactivité a considérablement augmenté" sur le site (Naoto Kan).

Appel aux personnes résidant entre 20 et 30 km de la centrale à rester calfeutrées à la maison ou au bureau.

Pour un temps, les vents éloignent vers le large la menace de radioactivité sur le Japon et d'autres pays.

Niveau de radioactivité légèrement supérieur à la normale relevé à la mi-journée à Tokyo. Pas d'effet sur la santé, selon les autorités.

Le bilan officiel s'élève à 2.414 décès, 3.118 disparus et 1.885 blessés. (police)

La Bourse de Tokyo s'effondre (jusqu'à -14% en séance).

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires