Rwanda : l'obstination d'une dame de fer

02/11/15 à 15:30 - Mise à jour à 15:29

Source: Le Vif/l'express

Condamnée en 2013 à quinze ans de prison, l'opposante Victoire Ingabire publie le récit de son incarcération. Objectif : faire bouger les lignes d'un système totalitaire.

La prison de Kigali est communément appelée "1930", date de son année de construction indiquée au-dessus du portail. Entre les 4 murs du 1930 (1) est le titre d'une compilation de notes et de souvenirs rédigée par Victoire Ingabire, condamnée en 2013, en appel, à quinze ans de réclusion. Résidente aux Pays-Bas à l'époque du génocide de 1994, cette opposante rwandaise avait pris le risque de revenir au pays pour concourir au scrutin présidentiel de 2010. Peine perdue : non seulement son parti n'a pas été légalisé, mais cette femme hutue s'est retrouvée la même année en prison, peu après la victoire stalinienne (93 %) de Paul Kagame.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires