Saïd Berrada
Saïd Berrada
Professeur de français
Opinion

18/06/15 à 14:25 - Mise à jour à 14:31

Ramadan, une mise à jour à méditer!

Bon ramadan aux musulmans qui le pratiquent et aux autres qui s'en inspirent, le partagent ou le vivent ! Je vous le souhaite fructueux, bonifiant, purificateur et libérateur. C'est un mois d'effort spirituel et de méditation sur l'état du monde et la condition humaine.

Ramadan, une mise à jour à méditer!

Tous les musulmans du monde se préparent pour le ramadan. Ici, à Bagdad. © Reuters

Bon ramadan aux musulmans qui le pratiquent et aux autres qui s'en inspirent, le partagent ou le vivent ! Je vous le souhaite fructueux, bonifiant, purificateur et libérateur. C'est un mois d'effort spirituel et de méditation sur l'état du monde et la condition humaine.

Partager

Le jeûne du ramadan aide à se libérer de l'immédiateté des besoins, de la servitude aux vices et aux assuétudes, de la boulimie consommatrice et des propensions belliqueuses

Le jeûne est donc un moyen de faire des mises à jour annuelles avec notre corps et nos neurones. Il nous permet de prendre un peu de recul par rapport à la cupidité et aux réalités matérielles qui nous aveuglent, dans l'espoir de repenser notre monde vers un idéal sans misères ni horreurs.

C'est un mois de solidarité sociale sensé soulager la souffrance des plus démunis et venir en aide aux nécessiteux ; une valeur qui devrait dépasser le cadre du mois de Ramadan pour devenir une rigueur morale plus universelle.

C'est aussi un mois de partage, une porte ouverte à des tables ouvertes où familles, amis, voisins, passants, réfugiés,sans-abris... se réunissent chaque soir autour d'un repas collectif sans distinction des différences ni discriminations. Un partage qui, à l'échelle mondiale, offrirait les prémices d'un système où égalité des chances et justice sociale deviendraient réalités.

Dans leurs immenses diversités, pratiquants ou laïques, musulmans, chrétiens, juifs, bouddhistes, athées, agnostiques ou animistes ... prêchent tous, de différentes manières, pour un monde où le Bien l'emporterait sur le Mal, ... où la Paix, la Justice et la Trilogie composée de "salam-shalom-salut" ne soient pas une triste oeuvre de la tragédie humaine.

A défaut de normes et de codes convergents, les valeurs universelles de la démocratie moderne peinent à se faire entendre dans un univers qui privilégie de plus en plus les particularismes dominants et les intérêts individuels à l'intérêt général de toute l'Humanité.

Que ce mois de Ramadan puisse servir de fil conducteur pour réveiller les consciences et méditer... Méditons !

En savoir plus sur:

Nos partenaires