Qui est ce mystérieux sniper qui fait la chasse aux djihadistes?

31/01/16 à 16:15 - Mise à jour à 01/02/16 à 15:33

Source: De Morgen

Un mystérieux sniper a ouvert la chasse aux djihadistes en Libye, et plus précisément à Syrte, relate De Morgen. L'homme aurait tué récemment trois figures importantes de l'EI dans cette région.

Qui est ce mystérieux sniper qui fait la chasse aux djihadistes?

Sirte, en Syrie. © REUTERS

Un mystérieux sniper a ouvert la chasse aux leaders de l'Etat islamique en Libye, et plus précisément à Syrte, relate De Morgen. Ses tirs prennent totalement par surprise les djihadistes et se révèlent être d'une précision à toute épreuve. En 10 jours, l'homme dont personne ne connait l'identité, a exterminé trois figures importantes de l'EI dans cette région, selon des sources libyennes.

Selon le site Libya Prospect, sa première cible a été le 13 janvier dernier le chef soudanais Hamad Abdel Hady, à la tête du tribunal de la sharia local et représentant de l'état de terreur instauré par l'EI.

Les autres victimes des tirs du sniper seraient, toujours selon des médias locaux, le chef Abu Mohammed al Dernawi, tué le 19 janvier près de sa maison. Abdullah Hamad al Ansari, un commandant influent de la ville d'Obari en Libye du Sud est le troisième djihadiste haut gradé subitement tombé sous ses balles, le 23 janvier, alors qu'il se baladait près d'une mosquée.

Les djihadistes, de leur côté, seraient très préoccupés par cette situation et retournent la ville de Syrte dans tous les sens pour trouver la trace de ce chasseur des partisans de Daech, racontent des témoins sur place.

En attendant, les spéculations les plus folles courent au sujet du tireur isolé dont les motifs seraient en toute vraissemblance de déstabiliser la hiérarchie de l'EI locale. Les réseaux sociaux s'affolent le surnommant le "chasseur fantôme de Daech". Les informations provenant de cette région sont évidemment toujours très difficiles à confirmer. Pour les citoyens, il serait devenu un héros et le mince espoir auquel ils se raccrochent pour venir à bout de cet état de terreur dans lequel ils vivent au quotidien. La ville de Syrte est actuellement occupée par 3000 militants de l'EI.

En savoir plus sur:

Nos partenaires