Qui est Abu Sayyaf, le groupe islamiste philippin qui a décapité un Canadien ?

26/04/16 à 15:58 - Mise à jour à 15:57

Source: Afp

Le groupe islamiste philippin Abu Sayyaf, qui vient d'exécuter un otage canadien détenu depuis sept mois, s'est fait connaître au début des années 2000 en enlevant contre rançon des dizaines de touristes étrangers.

Qui est Abu Sayyaf, le groupe islamiste philippin qui a décapité un Canadien ?

John Ridsdel © Capture d'écran YouTube

Après avoir été inféodée à Al-Qaïda, l'organisation a prêté allégeance en 2014 au groupe extrémiste sunnite Etat islamique qui contrôle des pans de territoire en Irak et en Syrie. Elle détiendrait aujourd'hui une vingtaine d'otages, dont un autre touriste Canadien et un Norvégien, tous deux enlevés en même temps que John Ridsdel, dans une marina d'un complexe hôtelier près de Davao, la grande ville de l'île de Mindanao (sud). En mars, le groupe avait fixé un délai d'un mois pour le versement d'une rançon de plusieurs millions d'euros, menaçant de tuer les otages. L'ultimatum a expiré vendredi.

Abu Sayyaf, fondé dans les années 1990 avec le soutien financier d'Oussama ben Laden, est issu de l'insurrection d'un mouvement séparatiste musulman qui a fait plus de 100.000 morts depuis les années 1970. Qualifié de "terroriste" par les Etats-Unis, il est accusé d'avoir organisé les pires attentats perpétrés dans l'archipel, en particulier celui contre un ferry qui avait fait 116 morts en 2004.

De 2002 à 2014, environ 500 membres des forces spéciales américaines ont été déployées pour former les troupes philippines et les aider à lutter contre l'insurrection. Selon les autorités du pays, le groupe était passé alors de 1.000 hommes armés à 300. Mais il s'est renforcé depuis le départ des forces américaines.

Abu Sayyaf, principalement actif dans les îles méridionales où vit la minorité musulmane, a multiplié ces dernières années les décapitations et les enlèvements de touristes étrangers, de missionnaires chrétiens et de Philippins.

Derniers otages de la liste, dix matelots indonésiens ont été enlevés fin mars par des militants islamistes qui ont exigé une rançon en échange de leur libération.

En 2014, un couple d'Allemand avait été relâché contre une rançon de millions de dollars, selon les médias, permettant à Abu Sayyaf de s'acheter armes et bateaux.

Le groupe islamiste est à l'origine de la prise d'otages, en avril 2000, de 21 personnes, dont dix touristes occidentaux, sur l'île malaisienne de Sipadan. Gardés captifs à Jolo plusieurs mois, leur libération avait été négociée contre des millions de dollars de rançon à la suite d'une médiation libyenne. En 2001, Abu Sayyaf a également enlevés trois touristes américains, dont deux ont été tués.

En savoir plus sur:

Nos partenaires