Quand les pygmées subissent les actions des ONG

23/06/15 à 13:11 - Mise à jour à 13:19

Source: Le Vif

Présente au Cameroun pour lutter contre le braconnage en forêt équatoriale, l'ONG écologiste WWF est indirectement accusée de violences envers les pygmées Baka.

Quand les pygmées subissent les actions des ONG

Un pygmée Baka. © Capture d'écran

Selon l'ONG Survival International, qui oeuvre pour la défense des droits des peuples indigènes, "le gouvernement camerounais dépend d'organisations de conservation de la nature, dont le WWF, pour équiper les brigades" qui luttent contre le braconnage et s'attaquent aux Baka qui chassent pour se nourrir, rapporte le site internet Sept. Les Baka décrivent des scènes de violence et de torture pouvant aller jusqu'à la mort de la part des brigades anti-braconnage.

Face à ces accusations graves, le WWF a indiqué attendre les résultats d'une enquête de la Commission camerounaise des droits de l'Homme.

Selon René Stäheli, le directeur de l'ONG Fairmed qui travaille également dans la région, les Baka sont "victimes de programmes étatiques ou de missions visant à les rendre sédentaires, et chassés de parcs nationaux, mais aussi de réserves nationales et de concessions forestières depuis les années 1960".

D'autre part, le Cameroun s'est lancé dans la lutte contre le braconnage qui menace d'éteindre plusieurs espèces endémiques. Mais "face au braconnage, ce sont souvent les mauvaises méthodes qui sont appliquées, c'est-à-dire des unités d'intervention spectaculaires qui s'en prennent violemment aux petits chasseurs, ce qui ne règle le problème que de manière sporadique", a-t-il commenté. Selon lui, une solution pourrait être trouvée en unissant les deux causes et en mettant en place une forme d'exploitation durable qui permette la survie des deux camps.

En savoir plus sur:

Nos partenaires