Poutine signe un document aux accents de guerre froide

05/01/16 à 13:41 - Mise à jour à 16:50

Le président russe Vladimir Poutine a signé un document officiel désignant les Etats-Unis et l'OTAN comme "une menace pour la sécurité" de la Russie.

Poutine signe un document aux accents de guerre froide

Barack Obama et Vladimir Poutine lors d'un sommet du G8 en 2013. © REUTERS

On peut résumer le document récemment signé par Vladimir Poutine en deux points : les activités de l'OTAN sont une menace pour la sécurité nationale de la Russie et la stratégie des Etats-Unis tient à une politique de confinement menée à l'encontre du pays. C'est ce qui ressort d'un papier officiel sur la stratégie de sécurité nationale que le président russe a signé le soir du Nouvel An. Ce document amende une version précédente, datant de 2009.

Pour le Financial Times, " c'est le dernier signe en date de la détérioration des relations entre Moscou et l'Occident". Ces paroles "résonnent de plus en plus fort dans la rhétorique anti-Occident employée par Vladimir Poutine ces deux dernières années, depuis que les relations entre la Russie et l'Ouest se sont aigries avec l'annexion de la Crimée et la guerre dans l'Est de l'Ukraine", ajoute le quotidien britannique.

A l'intérieur du document, on peut retrouver une série de plaintes de la Russie contre l'OTAN, lui reprochant notamment "l'intensification des activités militaires des pays membres", "l'extension des alliances" et "le déplacement d'infrastructures militaires à proximité de la frontière russe", rapporte le Courrier International. Cela marque un tournant. En effet, dans les précédentes versions du document stratégique russe, les Etats-Unis et l'OTAN étaient critiqués, mais jamais qualifiés comme ennemis. C'est en effet la première fois que les Etats-Unis et l'OTAN y sont nommément cités comme des dangers potentiels. Le papier vise aussi les printemps arabes et les révolutions dans l'est de l'Europe : "La pratique qui consiste à renverser des régimes politiques légitimes se répand, provoquant instabilité et conflits."

L'OTAN et les Etats-Unis réagissent

Interrogé par CNN, un officiel de l'OTAN réagit : "Nous allons étudier ce document stratégique de près. Cela dit, nous rejetons catégoriquement les affirmations selon lesquelles l'OTAN et sa politique constituent une menace pour la sécurité de la Russie. L'élargissement de l'OTAN n'est dirigé contre personne. C'est un principe fondamental de la sécurité de l'Europe auquel la Russie a elle aussi souscrit et qu'elle doit respecter."

De son côté, le Pentagone a déclaré que la Russie n'avait "aucune raison" de considérer les Etats-Unis comme une menace à sa sécurité nationale. "Nous ne cherchons pas à entrer en conflit avec la Russie", a rappelé le capitaine Jeff Davis, un porte-parole du ministère de la Défense américain. "Nous avons nos différences, mais il est fondamentalement faux de considérer les Etats-Unis comme une menace pour la Russie".

En savoir plus sur:

Nos partenaires