Petro Porochenko accuse la Russie d'avoir organisé les tueries de Maïdan

20/02/15 à 22:08 - Mise à jour à 22:07

Source: Belga

Le président ukrainien Petro Porochenko a accusé vendredi la Russie d'être à l'origine des tueries de la place de Maïdan, qui s'étaient soldées par la mort de plusieurs dizaines de manifestants pro-européens abattus par des tirs de snipers dans le centre de Kiev il y a tout juste un an.

Petro Porochenko accuse la Russie d'avoir organisé les tueries de Maïdan

© BELGAIMAGE

Les services de sécurité ukrainiens possèdent des preuves attestant que l'un des conseillers les plus influents du président russe Vladimir Poutine, Vladislav Sourkov, avait déployé des "groupes de snipers" pendant les manifestations, a affirmé M. Porochenko à des proches des manifestants morts, selon un communiqué publié par ces services, alors que Kiev célèbre le premier anniversaire de ces tueries.

Les enquêteurs possèdent des enregistrements de conversations entre l'ancien président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, et des haut responsables russes dans lesquels ils évoquent "les préparatifs de cette fusillade", est-il précisé dans le communiqué.

Moscou a immédiatement qualifié les propos du président ukrainien de "délire complet", selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

Des tireurs embusqués pendant les manifestations de la place Maïdan avaient pris pour cible les manifestants, faisant une centaine de morts dans des conditions toujours non élucidées. Cette tragédie constituait le point culminant de plusieurs mois de manifestations pro-européennes qui s'étaient traduites par la fuite du président pro-russe du pays, Viktor Ianoukovitch.

La colère demeure intacte en Ukraine, alors que seuls deux policiers ont été arrêtés et attendent actuellement leur procès pour leur responsabilité dans ces tueries.

Les manifestations pro-européennes avaient commencé le 21 novembre 2013, après que le régime prorusse de l'époque eut renoncé à la signature d'un accord d'association avec l'Union européenne au profit d'une coopération accrue avec la Russie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires