Parlement européen : les députés peuvent avoir recours à une "correction" de leur vote

14/03/16 à 10:43 - Mise à jour à 15:59

Source: Le Monde

Il n'est pas rare que les eurodéputés commettent des erreurs au moment de voter. Ils peuvent également décider après coup de modifier leur vote et de se démarquer des consignes dictées par leur groupe. Ils peuvent alors réclamer une "correction".

Parlement européen : les députés peuvent avoir recours à une "correction" de leur vote

© EPA

Chaque député a le droit de réclamer une correction de son vote, soit oralement soit par voie électronique. Il dispose jusqu'au vendredi minuit de la semaine suivant les séances plénières pour le demander.

De manière pratique, il n'y aura aucune modification du résultat du vote, mais celle-ci apparaîtra officiellement dans les archives de votes du Parlement européen.

L'avantage pour un élu, c'est qu'il peut publiquement prendre position sur un sujet, tout en respectant tout de même les consignes de son camp.

Le vote, un chemin sinueux

La procédure de vote au Parlement européen est assez particulière. Après la fin des débats, les députés doivent parfois voter plusieurs textes en même temps, dont les dénominations techniques ne facilitent pas leur tâche (exemple : RC-B8-0656/2015). L'enchaînement des textes s'effectue parfois tellement rapidement que s'emmêler les pinceaux est monnaie courante. Les députés ne savent plus quel texte ils sont en train de voter.

Les élus sont aidés dans leur tâche par des personnes qui facilitent leur travail ainsi que celui de leurs attachés parlementaires. Le groupe des Verts européens, par exemple, qui compte 50 parlementaires, peut compter sur 80 personnes pour les assister dans leur travail.

Un eurodéputé, contacté par le journal Le Monde trouve que ces corrections reflètent "l'incompétence des élus" et leur manque de suivi et de compréhension des votes. Pour une assistante parlementaire par contre, il s'agit "d'affichage politique, leur permettant de se couvrir".

Le FN aime les corrections de vote

Quand on se penche sur les chiffres, on peut remarquer que le parti de Marine Le Pen caracole en tête des corrections de vote, avec un total de 1146 modifications entre juillet 2014 et octobre 2015. Le nombre semble énorme, surtout quand on sait que les deuxièmes (Les Républicains) n'en comptent "que" 332, sur la même période.

Si on s'en tient au nombre de corrections de vote par député, la France arrive largement en tête du classement, avec 24 corrections par député. La Belgique réalise un score plutôt bon : seulement 4 corrections par élu.

Dans l'ensemble, les députés qui ont recours aux corrections sont fidèles aux consignes de leur groupe. 94% de leurs votes sont conformes aux indications du groupe, alors que la moyenne des députés est de 91%. Si des corrections sont effectuées ensuite, c'est dans le but de se détacher personnellement du groupe et ainsi permettre de se justifier auprès de l'opinion publique.

Selon les chiffres du Parlement européen, entre juillet 2014 et décembre 2015, il y a eu au total 7584 occasions de vote pour 84 jours en séance plénière.

Maxime Defays

Source : Le Monde

Nos partenaires