Pakistan: les autorités locales font appel à l'aide internationale

10/08/10 à 15:31 - Mise à jour à 15:31

Source: Le Vif

De nombreuses organisations humanitaires interviennent depuis plus de 10 jours au Pakistan afin de venir en aide aux populations affectées par les inondations catastrophiques. De l'eau a été distribuée et des activités de nettoyage ont été mises en place très rapidement. Handicap International, également présent sur place, a commencé à distribuer des kits d'hygiène.

Pakistan: les autorités locales font appel à l'aide internationale

© Reuters

Les inondations qui touchent actuellement la Pakistan, sont les pires que le pays ait connues en 80 ans. L' Office de Coordination des Affaires Humanitaires de l'ONU (OCHA), estime à près de 14 millions le nombre de personnes sinistrées dans les provinces du Baluchistan, du Khyber Paktunkhwa, du Sind et du Punjab. 290 000 maisons sont endommagées, voire détruites et 1.600 personnes ont trouvé la mort. Le bilan pourrait encore s'aggraver lors de la décrue des eaux.

Le gouvernement pakistanais a reconnu être confronté à une catastrophe naturelle encore plus importante que le tremblement de terre de 2005. Les autorités locales sont dépassées par l'ampleur des dégâts.

Des pluies torrentielles de la mousson continuent de s'abattre sur le nord-ouest et le sud du pays. "Dans le cas d'une catastrophe naturelle comme celle que nous vivons actuellement au Pakistan, l'urgence perdure, explique Stéphane Lobjois, chef de mission pour Handicap International. Cela fait 13 jours que nous sommes confrontés à une situation très critique où les populations souffrent sans répit et la situation ne s'améliore pas".

Toujours selon l'OCHA, six millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence et plus de deux millions de Pakistanais sont sans abris. 51.000 tentes ont déjà été délivrées pour servir de refuge aux familles sinistrées mais ce n'est toujours pas suffisant. Les populations ont avant tout besoin de nourriture, d'eau potable, de soins médicaux et d'endroits où dormir.

L'ONU a déjà dépensé plus de 27 millions d'euros dans l'aide humanitaire au Pakistan et attend 60 millions de dollars de prommesses de dons. Handicap International a, quant à lui, décidé de débloquer une enveloppe de 100 000 euros sur fonds propres, pour permettre un démarrage immédiat des activités à son échelle.

La distribution d'eau potable notamment est un enjeu essentiel pour éviter le développement d'épidémies comme le choléra. Il faut aussi réparer rapidement les systèmes de pompage de l'eau détruits par les inondations pour favoriser l'accès à l'eau. Des kits de traitement et de stockage de l'eau ont été offerts aux populations, de même que des kits d'hygiène et de cuisine.

L'équipe d'Handicap International, composée de 150 membres au Pakistan, a mis sur pied, en collaboration avec d'autres organisations d'aide humanitaires, des projets de nettoyage et de déblayage dans les districts de Hangu, Swat et Kohat. Il faut dégager les débris qui se sont amassés dans les rivières afin de prévenir de nouvelles inondations. Il faut ramasser les déchets qui jonchent les rues des villages avant le retour des populations. "On est encore loin d'envisager de laisser les habitants revenir dans la région vu les pluies continuelles", a déclaré Damien Kremer, porte-parole d'Handicap International en Belgique

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires