Nouveaux contrôles Schengen: bouchons monstres à la frontière slovéno-croate

07/04/17 à 15:43 - Mise à jour à 15:43

Source: Afp

L'introduction de contrôles systématiques aux frontières extérieures de l'Espace Schengen provoquait vendredi des bouchons monstres aux passages entre la Slovénie et la Croatie, un axe de transit majeur pour les vacanciers dans les Balkans, a constaté un photographe de l'AFP.

Nouveaux contrôles Schengen: bouchons monstres à la frontière slovéno-croate

© Belga

Au poste-frontière d'Obrezje, entre Ljubljana et Zagreb, des queues de centaines d'autocars et de voitures particulières, originaires pour beaucoup d'Allemagne et de Suisse, s'étiraient sur des kilomètres.

Le site slovène officiel d'informations routières chiffrait dans l'après-midi à deux heures et demie le temps d'attente dans le sens Slovénie-Croatie et à 45 minutes dans le sens inverse.

Proposés par la Commission européenne après les attentats de Paris du 13 novembre 2015 et entrés en vigueur vendredi, ces contrôles systématiques ciblent les "combattants étrangers" se rendant ou revenant d'Irak et de Syrie.

Le nouveau règlement prévoit la consultation de bases de données pour toutes les personnes traversant la frontière Schengen, y compris pour les ressortissants de cet espace de libre-circulation, qui jusqu'ici n'étaient soumis qu'à une simple vérification de leurs documents d'identité.

Alors que débutent les vacances de Pâques dans plusieurs pays du nord et de l'ouest de l'Europe, la mesure touche de plein fouet la frontière entre la Slovénie et la Croatie, un passage quasi-obligé vers le sud-est du continent.

Le patron de la police slovène, Marjan Fank, a estimé que la police des frontières allait avoir "quatre fois plus de travail", avec un temps d'attente allongé en conséquence.

Le Premier ministre croate Andrej Plenkovic, dont le pays n'est pas membre de l'Espace Schengen, a appelé les voyageurs à faire preuve de "patience" et de "compréhension".

Le nouveau système prévoit en principe des exceptions en cas de "trop longues attentes aux frontières", avec la possibilité de réintroduire des contrôles ciblés.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos