Mohamed Belkaïd, le chef de la cellule qui a mené les attentats de Bruxelles et Paris ?

29/03/16 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: La Libre

Mohamed Belkaïd, abattu le 15 mars dernier à Forest lors d'une opération de police, est-il le chef de la cellule qui a mené les attentats de Bruxelles ?

Mohamed Belkaïd, le chef de la cellule qui a mené les attentats de Bruxelles et Paris ?

© AFP

Selon CNN, l'Algérien Mohamed Belkaïd a "probablement" été le chef de la cellule terroriste qui a mené les attentats de Bruxelles le 22 mars 2016, ainsi que ceux de Paris le 13 novembre 2015. La chaine américaine base ces informations sur l'avis d'un enquêteur belge de haut rang. Le quotidien allemand Die Welt affirme également que l'homme, abattu lors des opérations de police à Forest le 15 mars, aurait été un des leaders de l'Etat islamique sur le sol européen. Ce rôle prépondérant de Belkaïd dans les attentats n'a cependant pas été confirmé par le parquet fédéral.

MOHAMED BELKAID aka Samir Bouzid

MOHAMED BELKAID aka Samir Bouzid © AFP

La Libre avait déjà indiqué en janvier dernier que les enquêteurs pensaient que Belkaid, qui se faisait appeler Samir Bouzid, ainsi que Najim Laachraoui (alias Soufiane Kayal) avaient joué les coordinateurs pour les attentats de Paris depuis Bruxelles.

Belkaïd plus important qu'Abdeslam ?

C'est également l'avis de l'expert en djihad, Pieter Van Ostayen. Interrogé par l'agence Belga au lendemain de l'arrestation de Salah Abdeslam, il indiquait alors que l'élimination de Belkaïd était "probablement encore plus importante" que la capture de l'ennemi public numéro un. "Belkaïd était une personnalité beaucoup plus pertinente. Il était probablement un coordinateur ", assure-t-il.

Après les attentats de Paris, c'est chez lui que Salah Abdeslam, alors fugitif le plus recherché d'Europe, avait trouvé refuge, à Schaerbeek. "Je n'avais pas d'autre endroit où aller", a expliqué Abdeslam devant les enquêteurs, relate Le Monde.

Volontaire pour un attentat-suicide

Le 18 mars dernier, la VRT assurait avoir consulté une fiche issue des documents révélant les noms de milliers de recrues du groupe Etat islamique communiqués à la presse par un ancien membre.

Après l'assaut de Forest, une Kalachnikov, un livre sur le salafisme et un drapeau de l'EI avaient été retrouvés près du corps de Mohammed Belkaïd. Selon la VRT, la fiche atteste que M. Belkaïd était aux côtés de l'EI depuis le 19 avril 2014 et qu'il a combattu en Syrie. Selon ce document encore, M. Belkaïd n'aurait pas seulement été membre du groupe djihadiste, mais il se serait aussi porté volontaire pour un attentat-suicide.

Avant de passer par la Belgique, Belkaid a vécu plusieurs années au nord de Stockholm, indique La Libre. Il y a épousé une Suédoise, décédée en 2014, et a reçu un titre de séjour temporaire vers 2011. L'homme aurait été condamné au moins quatre fois en Suède, entre 2009 et 2013, pour des faux documents et des vols, selon les médias suédois.

Nos partenaires