Migrants: au coeur d'un refuge de nuit clandestin à Budapest

30/09/15 à 10:36 - Mise à jour à 02/10/15 à 15:51

Source: Le Vif/l'express

Jean-Michel, 43 ans, est traducteur auprès d'une institution européenne depuis 2004. Depuis une vingtaine d'années, il se rend fréquemment en Hongrie qu'il considère comme "une seconde patrie". Lors de son dernier séjour à Budapest, il a eu l'occasion de se porter bénévole dans un centre d'aide aux réfugiés. Il nous explique son expérience.

Jean-Michel, 43 ans, est traducteur auprès d'une institution européenne depuis 2004, année de l'adhésion de la Hongrie à l'UE. Belge, Il a appris le hongrois dans le cadre d'études de langues et lettres aux Pays-Bas. Depuis une vingtaine d'années, il se rend fréquemment dans ce pays qu'il affectionne particulièrement et qu'il considère comme "une seconde patrie". Il y compte de nombreux amis proches et y passe quasiment toutes ses vacances. C'est lors de son dernier séjour qu'il a eu l'occasion de se porter bénévole pour aider les réfugiés arrivés en nombre dans la capitale hongroise. Il nous livre son témoignage.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires